L'Etna

Un exposé sur le volcan Etna, en Sicile et sur son activité éruptive.

Parenté : Europe Italie


L'Etna, point culminant de la Sicile [carte], surplombe la mer Ionienne. Il est situé à l'intersection de la vallée du Simeto, de la plaine catalane et de la vallée de l'Alcantara, très cultivées. Son diamètre et d'environ 40 kilomètres. Son aspect est continuellement modifié par les éruptions. La « Valle del Bove » est une zone où se produisent de nombreuses d'explosions. L'Etna est en effet un volcan très actif : il peut à tout moment entrer en éruption.

L'Etna est né à la période quaternaire, d'éruptions sous-marines qui ont aussi formé la plaine catalane. Les éruptions ont été nombreuses depuis l'Antiquité : plus de 135 depuis -475. Au Moyen-Âge, le volcan serait entré en éruption de 1329 à 1381. Mais en 1669 le torrent de lave est descendu jusqu'à la mer, en dévastant tout sur son passage. Les éruptions récentes les plus importantes furent celles de 1910, 1917, 1923, 1928, 1954, 1964, 1971, 1974, 1978, 1979, 1981, 1983, 1985, jusqu'à celle de 1991. L'Etna possède quatre cratères sommitaux actifs, situés à plus de 3000 mètres d'altitude :

Tout autour de ces cratères, on peut observer des coulées de lave, dans des tons variant du noir au gris selon leur âge. Certaines se couvrent de lichen et de mousses. On peut aussi remarquer des tunnels : ce sont des structures formées de lave solidifiée. Au départ, ce sont des coulées de lave. Mais comme la lave durcit plus vite sur les bords qu'au centre, cela forma des berges. Quand la lave déborde, elle rehausse les berges qui finissent par se rejoindre. La lave qui coule à l'intérieur est donc protégée du refroidissement. Ces tunnels sont très dangereux car ils permettent à la lave de parcourir de grandes distances sans se refroidir.

L'Etna émet un panache de fumée : en dehors de ses phases éruptives, il émet environ 70 millions de tonnes de gaz par an, composé à 80% de vapeur d'eau. L'Etna est fait d'un empilement de couches de lave et de cendres : c'est un stratovolcan.

Une éruption typique de l'Etna

L'Etna est un volcan particulier : ses éruptions durent généralement très longtemps. Par exemple, celle qui a commencé en décembre 1991 a duré environ 480 jours.

Elle a débuté à 3000 mètres d'altitude, dans un des cratères du sommet puis s'est déplacée vers le Sud. Durant les deux premiers mois, des coulées de lave ont été observées et de violentes explosions ont été entendues à plus de 30 kilomètres à la ronde. Cette éruption ne devint vraiment effusive que vers la mi-février 1992. Les coulées de lave, à peine sorties du volcan s'engouffraient dans les tunnels décris ci-dessus et resurgissaient beaucoup plus bas à la même température.

Un barrage de terre a été élevé pour protéger la petite ville de Zafferana, en contrebas. Pendant deux mois, l'éruption s'est stabilisée. Mais début avril, le barrage a été submergé et la lave a avancé rapidement vers Zafferana. On a alors élevé en hâte un nouveau barrage, mais en vain car une maison a été détruite.

Les vulcanologues ont donc décidé de s'attaquer au tunnel principal en le bouchant avec des blocs de béton. Mais ceux-ci se désagrégèrent à cause de la température élevée.

On décida donc de faire sauter le canal de lave en amont du tunnel. La lave fut donc drainée à l'extérieur du tunnel qui s'est tari. Cela permit de sauver Zafferana. L'activité dura encore 10 mois, jusqu'en avril 1993.

Les mesures de protection

La volcanologie, par l'étude des éruptions, a pour but d'aider l'homme à se protéger du danger des volcans. Les laves et cendres sont analysées (minéralogie, chimie, granulométrie) puis datées. On peut alors reconstituer l'histoire du volcan, à divers degrés de précision. Toutes ces études permettent de mettre en place des plans d'évacuation en cas d'éruption. C'est la seule méthode possible pour des volcans actuellement non-actifs, mais susceptibles de le redevenir dans un futur proche.

L'Etna a une activité continue et est donc équipé pour être étudié et suivi en permanence : des sismographes enregistrent le moindre mouvement du sol, des mesures des forces de gravitation sont réalisées ainsi que des mesures de déformations (tiltmétrie). Ces dernières sont très précises car réalisées au laser.

[Cliquez pour agrandir : 50 Kio] Shanghai - Rue de Nankin : pavillon de Lille-Europe : combinaison de protection volcanologique.

Sicile : Plan montrant l'Etna.


Cette page en français a été créée par Peter à partir de sources multiples et d'un exposé scolaire, le 15 juin 2000 et modifiée pour la dernière fois le 24 août 2016. Son avancement est noté 2/3.