Géographie des États-Unis

Une composition de géographie : « L'organisation du territoire des États-Unis d'Amérique ».

Parenté : Amérique United States


Introduction

Les États-Unis constituent la première économie du monde. Leur puissance s'exprime dans tous les domaines : politique, économique, militaire et culturel. Cela est lié à leur histoire mais également à l'agencement géographique de leur territoire national.

En quoi ce territoire et son organisation sont-ils des facteurs de la puissance des États-Unis ?

Nous étudierons d'abord le territoire tel qu'il est naturellement, puis nous verrons dans un second temps comment les Américains ont su l'organiser pour le mettre en valeur et en tirer profit.

Partie I

Étudions d'abord les avantages naturels que propose le territoire américain et comment ceux-ci participent à l'organisation et à la puissance des États-Unis.

Pour commencer, on peut remarquer l'immensité de ce territoire : mesurant près de 4500 km d'Est en Ouest et 2500 km du Nord au Sud, il offre une surface agricole cultivable de 570 millions d'hectares, largement exploités et qui contribuent donc à la puissance agricole des États-Unis.

D'autre part, la diversité des climats (continental sec à l'Ouest du 100è méridien et continental humide à l'Est ; tropical et méditerranéen au Sud) permet une agriculture abondante et variée puisque l'on cultive dans le pays tous types de céréales ainsi que des agrumes (Floride), de la vigne (Californie), du coton ainsi que du tabac (Vieux Sud). Cependant, ces climats présentent également des inconvénients comme les cyclones et les tornades relativement fréquents ainsi que des hivers très froids et très neigeux dans le Nord-Est.

Le relief des États-Unis (Rocheuses et Appalaches) n'est pas un obstacle majeur au développement des transports. Il offre quatre principaux bassins hydriques, dont le plus grand est celui du Mississippi, navigable sur une grande distance, ce qui permet le transport des pondéreux par voie fluviale depuis les Grands Lacs jusqu'au Golfe du Mexique. Cette eau est également utilisée pour l'agriculture irriguée, ce qui renforce encore la puissance agricole américaine. On peut cependant constater que près de 45 % des cours d'eau sont pollués et que le gaspillage de cette ressource entraîne un déséquilibre au dépend des états du Sud et même des tensions entre les États-Unis et le Mexique.

Les ressources naturelles sont un élément majeur de la puissance américaine car elles apportent aux États-Unis une sécurité en matière énergétique. Les gisements en charbon et en hydrocarbures sont en effet importants, riches et équitablement répartis sur le territoire, de la Californie au Golfe du Mexique en passant par l'Ouest intérieur ainsi que l'Alaska. Ces réserves devraient durer une vingtaine d'années pour les hydrocarbures (sans compter l'Alaska) et plusieurs centaines d'années pour le charbon, ce qui permet son exportation. Les États-Unis peuvent donc affirmer leur puissance économique par leur capacité à contrer les hausses du pétrole en adaptant leurs prélèvements sur leurs réserves aux cours mondiaux. L'exploitation des gisements est cependant limitée en Alaska en raison de leur profondeur et du froid. De plus, l'utilisation du charbon pour produire 65% de l'électricité du pays pose d'importants problèmes de pollution atmosphérique, par le rejet de particules solides et de dioxyde de carbone, qui accentue l'effet de serre.

Enfin, la position géographique des États-Unis leur offre un territoire non-enclavé : celui-ci est ouvert vers tout le continent américain, au Nord et au Sud ainsi que vers le reste du monde grâce aux deux grandes façades maritimes à l'Est et à l'Ouest. Elle leur fait également bénéficier d'un ensoleillement généreux dans la Sun Belt, qui favorise la venue des travailleurs très qualifiés du monde entier : c'est le Brain Drain ou « fuite des cerveaux », grâce à l'héliotropisme. Un autre avantage est la puissance touristique des États-Unis, en Californie et en Floride (passage privilégié vers les Caraïbes), attrait complété par la beauté naturelle du territoire, qui a entraîné la création de dizaines de parcs naturels favorisant le tourisme et donc l'économie.

Le territoire naturel des États-Unis, par son immensité, ses climats, son relief, ses ressources en eau, hydrocarbures et charbon, ses littoraux, son ensoleillement et sa beauté est donc un élément incontestable des puissances agricole, commerciale et économique des États-Unis d'Amérique.

[Cliquez pour agrandir : 63 Kio] Austin - The Colorado River seen from Mount Bonnell. [Cliquez pour agrandir : 133 Kio] Pedernales Falls - General view. [Cliquez pour agrandir : 36 Kio] New Orleans - The Mississippi: boat. [Cliquez pour agrandir : 54 Kio] New Orleans - The Mississippi: famous bridge. [Cliquez pour agrandir : 111 Kio] Austin - A train.

Partie II

Nous allons maintenant voir comment son exploitation et sa gestion par l'Homme ont permis aux États-Unis d'en tirer encore plus de puissance.

Tout d'abord, l'immensité du territoire a pu être surmontée par un réseau de transports qui se caractérise par sa multimodalité : tous les moyens de transports sont en effet utilisés. Ainsi, pour les voyageurs, les voies privilégiées sont routière (avec un réseau autoroutier organisé d'Est en Ouest) et aérienne (les aéroports sont omniprésents sur tout le territoire). On peut reprocher à ces moyens de transport leur pollution excessive car les transports en commun sont en général rares et chers aux États-Unis (quoique bien développés dans certaines villes comme Austin). De plus, le train est réservé au transport des marchandises conteneurisées et des pondéreux. Le circuit ferroviaire se présente comme un doublage aux autoroutes puisqu'il suit le même parcours, sur des axes Est-Ouest. Le transport des pondéreux et céréales est également assuré par la voie fluviale, très dense dans l'Est du pays (mais quasiment inexistante dans l'Ouest) : le Mississippi permet en effet d'acheminer les marchandises entre les Grands Lacs et le Golfe du Mexique. De plus, le Seaway offre une ouverture vers l'océan Atlantique, tandis que le canal Erie et l'Intracoastal Waterway desservent l'intérieur des terres du Sud-Est et offrent une communication entre le Golfe du Mexique et la côte atlantique.

Ainsi, ces transports établissent des ponts continentaux puisque, complétés par le canal de Panama, ils permettent de relier les côtes atlantique et pacifique.

On peut également souligner que l'esprit pionnier des Américains (lié à la Conquête de l'Ouest et à la Ruée vers l'Or) est adapté à cette organisation : la population est mobile et n'hésite pas à se déplacer pour changer de travail lorsqu'une opportunité se présente. Ainsi, le Nord-Est (lieu historique du peuplement du pays), très peuplé (plus de 100 habitants par kilomètre carré) a un solde migratoire négatif, ses habitants migrant vers la Sun Belt, cherchant le Soleil ou un autre secteur d'activité comme nous allons le voir.

Une des caractéristiques majeures de l'organisation du territoire américain est en effet la complémentarité régionale : on peut ainsi diviser le territoire des États-Unis en cinq ensembles possédant des activités assez différentes et complémentaires :

Le territoire des États-Unis est donc optimisé par une certaine répartition des secteurs d'activités, sans pour autant présenter de trop fortes spécialisations régionales, ce qui constitue un facteur de dynamisme économique.

La frontière mexicaine est également une source de puissance pour les États-Unis (malgré une volonté forte du pays pour limiter l'immigration mexicaine illégale par la construction de barrières perfectionnées et d'une surveillance accrue), puisque grâce à une zone franche côté mexicain, l'implantation des Twin-Cities est favorisée. Ces villes abritent des ingénieurs côté américain tandis que les ouvriers mexicains, main d'œuvre peu chère, travaillent dans des Maquiladoras côté mexicain. L'économie des États-Unis profite ainsi de leurs productions et le tourisme de leur culture (« Tex-Mex »).

Enfin, l'organisation du réseau urbain et des métropoles et lui aussi un facteur de puissance, surtout dans le Nord : en effet, les métropoles y sont très liées les unes aux autres, favorisant les déplacements, le commerce et les communications. En revanche, dans le Sud, ces métropoles sont plus ouvertes vers l'extérieur, ce qui limite un peu les communications. On peut cependant reprocher aux métropoles leur inégale répartition à l'intérieur du pays : situées principalement sur le littoral, elles sont rares dans l'Ouest Intérieur.

Un dernier élément est l'organisation interne de ces métropoles : la population des classes moyennes résidant dans la banlieue, les quartiers d'affaire sont concentrés au centre des villes. Ces Business Districts sont donc des éléments de puissance. Cependant, les centre-villes sont divisés et quartiers dégradés où vivent les classes défavorisées qui côtoient les quartiers où vivent les populations les plus riches (cadres supérieurs célibataires) : c'est le processus de gentryfication qui provoque une ségrégation importante.

L'exploitation du territoire américain est donc le second élément de puissance, grâce aux transports, à la complémentarité régionale, aux métropoles et à leurs liens.

[Cliquez pour agrandir : 103 Kio] Austin - The downtown. [Cliquez pour agrandir : 112 Kio] Austin - The UT tower. [Cliquez pour agrandir : 50 Kio] Houston - General view. [Cliquez pour agrandir : 51 Kio] Louisiana - A plantation: sugarcanes. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Austin - A motorway.

Conclusion

En conclusion, on peut donc affirmer que le territoire américain est source de puissance pour les États-Unis d'Amérique, par ses avantages naturels ainsi que par ses exploitation et organisation par l'Homme.

Cette organisation connaît cependant des limites, notamment dans le cas des métropoles américaines du Sud, moins reliées entre elles. De plus, les villes américaines par leur organisation, favorisent la ségrégation sociale.

Il serait intéressant d'étudier les autres sources de la puissance américaine, l'organisation du territoire n'étant qu'un aspect parmi d'autres.


Cette page en français a été créée par Peter à partir d'un exposé scolaire, le 4 avril 2005 et modifiée pour la dernière fois le 24 août 2016. Son avancement est noté 2/3.