Idées fausses

Correction de quelques idées fausses (trop) largement répandues.


L'eau dans les éviers

Il est fréquent d'entendre dire que l'eau sortant d'un évier produit un tourbillon tournant dans un certain sens dans l'hémisphère Nord et dans le sens opposé dans l'hémisphère Sud.

Cette idée est erronée : en réalité, l'eau ne tourne pas systématiquement dans le même sens dans un même lavabo !

S'il est vrai que l'accélération de Coriolis produit une "déviation vers l'Est" différente selon la latitude et responsable de certains phénomènes comme le pendule de Foucault ou le déplacement d'énormes masses nuageuses, la variation de latitude est évidemment négligeable entre les deux bords d'un évier.

L'utilisation du cerveau

Une rumeur veut que l'être humain moyen n'utilise en moyenne que 1 % de ses capacités cérébrales.

Même si cela peut paraître vrai lorsque l'on observe certains comportements humains (dégradations volontaires, automutilation et autres désirs incompréhensibles de destruction), il est absurde de penser que 99 % de notre cerveau ne sert à rien.

Un très grand nombre d'études a permis de montrer, via l'imagerie cérébrale, que notre cerveau est composé de nombreuses zones ayant chacune leur fonction propre, que ce soit la sensation, la mémoire ou la gestion des millions de processus inconscients dont se charge notre encéphale. Ainsi, notre cerveau est entièrement utilisé, même s'il ne sert pas tout entier à la réflexion.

Les quatre zones de la langue

Il paraît que la langue est divisée en quatre zones, servant à reconnaître le sucré, le salé, l'amer et l'acide.

Bien que l'on ait l'habitude de qualifier le goût de beaucoup d'aliments par l'un de ces quatre adjectifs, notre sens du goût n'est pas limité à quatre paramètres : on estime que leur rôle dans le processus du goût n'est que de 10 %.

Le fait de sentir le goût d'un aliment est la conséquence d'une réaction chimique entre les molécules de l'aliment et les papilles gustatives. Celles-ci réagissent avec plusieurs millions de molécules différentes et leur font correspondre un message nerveux que nous interprétons ensuite. Enfin, le goût est très fortement lié à l'odorat : on sent beaucoup moins le goût des aliments en se bouchant le nez.

Baleines et poissons

On entend trop souvent que les baleines sont des poissons ou les chauves-souris des oiseaux.

Les baleines (ainsi que les dauphins, cachalots, marsouins, bélugas et narvals) et les chauves-souris sont bien des mammifères, qui respirent grâce à des poumons et allaitent leurs petits (voir : faune et flore), biens qu'ils vivent dans l'eau ou aient la capacité de voler.

De même, les manchots, bien que ne volant pas, sont bien des oiseaux (comme les autruches, émeus et kiwis). Il existe d'ailleurs également des poissons pourvus de poumons, comme les dipneustes.


Cette page en français a été créée par Peter à partir de sources multiples et de connaissances ou expériences personnelles, le 8 octobre 2006 et modifiée pour la dernière fois le 24 août 2016. Son avancement est noté 2/3.