Landes

Un exposé sur le département français des Landes, son patrimoine, sa gastronomie, ses spots de surf et ses principales villes, telles que Dax, Peyrehorade et Capbreton.

Parenté : Europe France Nouvelle-Aquitaine


Introduction

Les Landes sont un vaste département situé au Nord du Pays Basque. La majeure partie du territoire est couverte par une immense forêt de pins d'un million d'hectares et par des cultures, principalement celle du maïs ou encore du kiwi.
La côte landaise est une immense plage sableuse d'environ 200 kilomètres de long, disposant de plusieurs spots de surf, comme Mimizan et Biscarosse.

[Cliquez pour agrandir : 144 Kio] Orthevielle - Plantation de kiwis. [Cliquez pour agrandir : 165 Kio] Orthevielle - Plantation de kiwis. [Cliquez pour agrandir : 30 Kio] Landes - Les immenses plages de sable. [Cliquez pour agrandir : 27 Kio] Landes - Les immenses plages de sable.

Histoire

La forêt de pins fut plantée sous Napoléon III, par la loi du 19 juin 1857.

Patrimoine

Dans les siècles passés, les bergers landais travaillaient sur des échasses, pour rester les pieds au sec dans ces zones marécageuses. Ils étaient vêtus d'une peau de mouton (qui pesait près de deux kilos) et d'une veste, en plus du traditionnel bérêt noir.

Spécialités gastronomiques

Un célèbre produit des Landes est le foie gras. Celui-ci est produit à partir de canards ou d'oies préalablement engraissés.

Le pastis landais est une brioche très parfumée.

En ce qui concerne les vins, on peut citer le Madiran, le Floc de Gascogne et le Tursan.

[Cliquez pour agrandir : 111 Kio] Landes - Pastis landais fait maison.

Géographie

La forêt

La forêt, d'un million d'hectares est constituée de pins des Landes. Ordonnée par Napoléon III, elle était destinée à assainir le lieu, alors très marécageux.

Des tours de guet permettent de surveiller la forêt afin de prévenir tout risque d'incendie.

Une activité très pratiquée autrefois est le gemmage, qui consiste à récolter la résine des pins en pratiquant un incision dans le tronc. La résine est ensuite distillée pour obtenir de la térébenthine. Cette activité n'est plus aujourd'hui qu'artisanale.

[Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Landes - Un pin des landes. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Landes - Une pomme de pin.

Les rivières

La Leyre peut se descendre en canoë.

[Cliquez pour agrandir : 67 Kio] Landes - Descente de la Leyre en canoé. [Cliquez pour agrandir : 153 Kio] Landes - Descente de la Leyre en canoé.

Les lacs

Le lac de Port d'Albret, le Lac Blanc, le Lac Noir et le lac d'Hossegor forment un chapelet d'étendues d'eau qui constituent l'ancien cours de l'Adour.

Les marais d'Orx

Les marais d'Orx sont une réserve naturelle où l'on peut observer de nombreuses espèces d'oiseaux ainsi que des ragondins.

Les tentatives d'assèchement ont commencé sous Henri IV, puis en 1700 et 1755 et enfin pendant la Révolution mais sont restées vaines. Mais au XIXe siècle, Lefebvre-Béziers crée un canal tout autour du marais, transformant celui-ci en polder et, grâce à des pompes qui rejettent l'eau dans le canal, libère des surfaces cultivables. Par la suite, Napoléon III offre le marais au comte Walewski qui y installe des pompes plus puissantes décorées d'un aigle. Les marais seront alors drainés pour y cultiver du maïs. En 1918, les pompes fonctionnent grâce à une machine à vapeur puis en 1923 grâce à une turbine électrique. Elles déplacent alors 10 800 mètres cubes d'eau par heure !

En 1980, le conservatoire du littoral rachète les surfaces et fait stopper le pompage. Ceux-ci redeviennent des marais et sont situés sur la plus importante voie de migration d'Europe de l'Ouest. Ses 1000 hectares servent donc d'aire de repos à des dizaines d'espèces d'oiseaux ainsi qu'aux insectes, reptiles et ragondins.

[Cliquez pour agrandir : 45 Kio] Landes - Les marais d'Orx : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 26 Kio] Landes - Les marais d'Orx : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Landes - Les marais d'Orx : un ragondin.

Le canyon de Capbreton

Dans le golfe de Gascogne, au niveau de Capbreton se trouve le canyon sous-marin le plus profond du monde (2 km pour 4 à 20 km de large et 130 km de long). Il se trouve à la limite entre les plaques de l'Ibérie et de l'Eurasie. Il présente des méandres comme un fleuve, en raison des avalanches sous-marines qui s'y produisaient. Il est communément appelé « gouf ».

Le Vieux Boucau

Le Vieux Boucau constitue une des anciennes embouchures de l'Adour. En effet, celle-ci, peu stable, changeait fréquemment d'endroit, au grès des tempêtes, entre Capbreton (Xe siècle) et Vieux Boucau (1310-1578). Les travaux (digues) de Louis de Foix, commencés en 1575, l'ont finalement fixée à l'emplacement actuel, à Bayonne. Il subsiste tout de même à Port d'Albret, la ville nouvelle du Vieux Boucau, un grand lac marin (l'étang de Soustons) où l'on peut faire d'agréables promenades, entre l'eau, les grands pins et les ajoncs.

[Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Landes - Le Vieux Boucau : le lac marin. [Cliquez pour agrandir : 102 Kio] Landes - Le Vieux Boucau : canal.

Le lac d'Hossegor

Ce lac se situe près de Capbreton. Il est lui aussi un lac marin : son eau est semi-salée et il est soumis au va-et-vient des marées. Il communique avec l'Océan via un canal, lequel se jette dans l'Atlantique au même endroit qu'un petit fleuve côtier : le Boudigau. Le lac d'Hossegor est très agréable, avec ses pins et ses mimosas ainsi que ses nombreuses espèces d'oiseaux, de poissons et de coquillages.

[Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Landes - Le lac d'Hossegor à marée basse. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Landes - Le lac d'Hossegor à marée haute.

Villes et villages

Dax

La cathédrale

Elle date majoritairement du XIXe siècle mais à l'intérieur se trouve un portail du XIVe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Dax - La cathédrale : vue générale.

Capbreton

Capbreton possède un port de plaisance, que l'on peut traverser à l'aide d'une navette. La ville comportait également un centre héliomarin. Celui-ci a tout d'abord accueilli des personnes tuberculeuses en cure puis des enfants atteints d'« inadaptations sociales, familiales et scolaires ». Il abrite actuellement le CERS (Centre Européen de Rééducation du Sportif). Devant lui se trouve le clocheton d'origine du preventorium Sainte Eugénie. Il contenait autrefois la cloche servant à prévenir les secours lorsqu'un bateau en difficulté allait faire naufrage.

[Cliquez pour agrandir : 39 Kio] Capbreton - La jetée. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Capbreton - Le CERS. [Cliquez pour agrandir : 46 Kio] Capbreton - Le clocheton du preventorium Sainte-Eugénie.

Samadet

La ville possède un musée de la faïence, dans une ancienne manufacture, créée en 1732 par l'abbé de Roquépine, baron de Samadet, et fermée en 1840. C'est en 1968 que des passionnés ont créé une association pour restaurer les lieux. Le musée présente depuis 2001 de nombreuses faïences rachetées.

Hastingues

Le village d'Hastingues surplombe les Gaves réunis et dispose d'un port et d'un moulin à eau. Cette bastide fut fondée vers 1303 par Johan de Hastings, qui lui a donné son nom, suite à un accord signé entre l'abbaye d'Arthous et le roi Édouard Ier d'Angleterre en 1289, quand ces terres étaient encore situées en territoire anglais.

Sur sa place est encore visible l'architecture du XIVe siècle et certaines maisons remontent aux XVe et XVIe siècles. La porte fut construite de 1307 à 1310, en même temps que l'enceinte de la bastide, qui était probablement en terre, vu l'absence de fondations.

[Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Hastingues - La ville et les Gaves réunis. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Hastingues - La porte de la ville.

L'église Saint-Sauveur

Le clocher actuel date du XVIIe siècle mais sa base, qui est celle de l'église primitive, date de 1304. C'est donc probablement cette église qui a inspiré celles des communes alentours (Orthevielle, Port-de-Lanne, etc.). L'église fut restaurée au XVIIIe siècle. Le chœur et la nef actuels datent de 1895.

[Cliquez pour agrandir : 57 Kio] Hastingues - L'église Saint-Sauveur : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Hastingues - L'église Saint-Sauveur : extérieur. [Cliquez pour agrandir : 55 Kio] Hastingues - L'église Saint-Sauveur : intérieur.

Sainte-Marie-de-Gosse

Sainte-Marie-de-Gosse est un village situé sur l'Adour.

[Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - La mairie. [Cliquez pour agrandir : 76 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - Le fronton.

L'église Sainte-Marie

L'église Sainte-Marie et en partie fortifiée, comme en témoigne la tour sur le flanc du clocher. L'entrée se fait par une porte sur le côté du narthex.

[Cliquez pour agrandir : 126 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : la façade. [Cliquez pour agrandir : 116 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : la porte.

L'intérieur est très sobre et comporte une double nef, une tribune et quelques statues.

[Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : la nef. [Cliquez pour agrandir : 78 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : la nef. [Cliquez pour agrandir : 57 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : statue de Saint Joseph et de l'Enfant Jésus. [Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - L'église Sainte-Marie : statue de la Vierge à l'Enfant.

Le bec du Gave

Le « bec » du Gave, est le lieu où les Gaves réunis se jettent dans l'Adour.

[Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - Le bec du Gave. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - Le bec du Gave : château. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - Le bec du Gave. [Cliquez pour agrandir : 41 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - Le bec du Gave. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Sainte-Marie-de-Gosse - Le bec du Gave : auberge.

Port-de-Lanne

Ce village tient son nom de son petit port sur l'Adour, qui n'abrite que quelques bateaux.

[Cliquez pour agrandir : 55 Kio] Port-de-Lanne - L'Adour. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Port-de-Lanne - Bateau sur l'Adour. [Cliquez pour agrandir : 175 Kio] Port-de-Lanne - Maison.

L'église Sainte-Madeleine

Cette église, de style gothique, date du XIIIe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 106 Kio] Port-de-Lanne - L'église Sainte-Madeleine.

Peyrehorade

Cette ville est réputée pour son marché, présent depuis le XIVe siècle. Celui-ci se tient sur le lieu d'un ancien port, comblé à la fin du XIXe siècle, qui a laissé place à un foirail.

La rue du port comportait autrefois deux auberges et une prison. Toutes trois ont disparu.

[Cliquez pour agrandir : 45 Kio] Peyrehorade - Les Gaves Réunis. [Cliquez pour agrandir : 114 Kio] Peyrehorade - La gare. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Peyrehorade - Les environs de la gare. [Cliquez pour agrandir : 80 Kio] Peyrehorade - Moulin industriel.

L'église Saint-Martin

Elle est grande et lumineuse. On peut admirer ses vitraux ainsi que sa voûte sur croisé d'ogives remplie de briques.

[Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : la nef. [Cliquez pour agrandir : 74 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : la nef. [Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 105 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 66 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : la voûte. [Cliquez pour agrandir : 98 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 114 Kio] Peyrehorade - L'église Saint-Martin : les vitraux du chœur.

Le château de Montréal

Il s'agit de l'ancien château des vicomtes d'Orthe, du XVIe siècle. Rectangulaire, il possède quatre tours roundes et surplombe les Gaves réunis.

Il a servi d'hôpital militaire puis de couvent et de collège technique et est aujourd'hui l'hôtel de ville de Peyrehorade.

[Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Peyrehorade - Le château de Montréal surplombant les Gaves Réunis. [Cliquez pour agrandir : 104 Kio] Peyrehorade - Le château de Montréal surplombant les Gaves Réunis. [Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Peyrehorade - Le château de Montréal.

Lahonce

Cette commune est située le long de l'Adour, un peu en hauteur.

L'église de l'Assomption

L'église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie constitue un même bâtiment avec la mairie. Il s'agit de l'ancienne abbaye de chanoines de Prémontré, qui remonte au XIIe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 74 Kio] Lahonce - L'église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Lahonce - L'église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Lahonce - L'église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie.

Saint-Vincent-de-Paul

On y trouve le lieu de naissance (« berceau ») de Saint-Vincent-de-Paul ainsi que la basilique Notre-Dame-de-Buglose. Avant 1828, ce village s'appelait Pouy.

[Cliquez pour agrandir : 78 Kio] Sainte-Vincent-de-Paul - La basilique Notre-Dame-de-Buglose.

Orthevielle

Ce village, situé sur une colline, dispose d'une église ancienne et d'un joli lavoir.

L'écomusée des Landes

On peut y découvrir des reconstitutions de l'habitat et du mode de vie landais des siècles passés.

[Cliquez pour agrandir : 52 Kio] Landes - Le petit train de l'écomusée.

Autres lieux

Les spots de surf les plus connus sont Mimizan et Biscarosse. Comme à Seignosse, on y trouve d'immenses plages de sable.

À Ondres se trouve une jolie église, pas du tout dans le style du pays.

Sources et références

Pour plus d'informations, je vous conseille l'ouvrage suivant :


Cette page en français a été créée par Peter à partir de notes de voyage, le 17 août 2007 et modifiée pour la dernière fois le 24 août 2016. Son avancement est noté 2/3.