Suzhou

Une visite détaillée de la ville historique de Suzhou (苏州), dans le Jiangsu, en Chine, de ses principaux monuments et musées et de ses canaux.

Parenté : Asie Chine


Suzhou (苏州), dans la province du Jiangsu, en Chine, est une ville de 2,2 millions d'habitants, située à une centaine de kilomètres à l'Ouest de Shanghai.

Elle est connue pour avoir été la capitale de la soie et pour disposer de nombreux canaux et ponts. Elle est d'ailleurs surnommée la « Venise de l'Est », un peu abusivement semble-t-il. Mais ce sont ses jardins, typiques de l'art paysager chinois, qui sont les plus remarquables. Neuf d'entre eux sont classés par l'UNESCO.

[Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Suzhou - La ville vue depuis la pagode du temple du Nord. [Cliquez pour agrandir : 160 Kio] Suzhou - La ville vue depuis la pagode du temple du Nord. [Cliquez pour agrandir : 45 Kio] Suzhou - La ville vue depuis la pagode Ruiguang. [Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Suzhou - Une rue.

Les jardins

Liste

L'UNESCO a inscrit les jardins de Suzhou sous une seule référence. Cet ensemble comprend neuf jardins distincts :

[Cliquez pour agrandir : 107 Kio] Suzhou - L'entrée du jardin de l'humble administrateur.

Jardin du bosquet du lion

Ce jardin, situé dans la partie Nord-Est de Suzhou, fut construit en 1342, sous la dynastie Yuan, pour le vénérable Tian Ru par ses disciples bouddhistes. Il a longtemps fait partie d'un monastère bouddhiste. Ce jardin fut visité par plusieurs empereurs : Kangxi, en 1703 et Qianlong, en 1762, laissèrent des traces de leur passage en offrant des tablettes écrites de leur main au propriétaire des lieux. L'empereur Qianlong fit même réaliser une réplique du jardin dans le parc Yuanmingyuan de Pékin.

Le lieu fut finalement racheté en 1912 par la famille Huang puis en 1918 par un riche commerçant de la famille Bei, qui l'a beaucoup restauré puis donné à l'État en 1949. Il a ouvert au public en 1954 et a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2000.

[Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : décoration d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 125 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 113 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : intérieur d'un bâtiment.

Il présente plusieurs bosquets, dont un de bambous et un de rochers artificiels, formant des grottes et des dédales dont les formes sont censées rappeler des lions. Ces bosquets et des pavillons entourent un étang traversé par plusieurs ponts. On peut également y voir un bateau de pierre et de curieux jardins constitués de bonsaïs poussant sur des rochers placés sur des tables de marbre.

[Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : porte ronde. [Cliquez pour agrandir : 143 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : bassin du jardin. [Cliquez pour agrandir : 117 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : bassin entouré de pavillons et de rochers. [Cliquez pour agrandir : 163 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : rochers artificiels. [Cliquez pour agrandir : 135 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : pont sur le bassin. [Cliquez pour agrandir : 108 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : le bateau de pierre. [Cliquez pour agrandir : 153 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : glycine en fleurs au dessus du bassin. [Cliquez pour agrandir : 110 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : jardin de bonsaï sur une table. [Cliquez pour agrandir : 108 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : jardin de bonsaï sur une table. [Cliquez pour agrandir : 134 Kio] Suzhou - Le jardin du bosquet du lion : petit jardin.

Jardin du maître des filets

Ce jardin et ses bâtiments d'habitation ont d'abord appartenu à Shi Zhengzhi, un vice-ministre de la dynastie des Song du Sud, lorsqu'il était à la retraite. L'ensemble a ensuite été racheté par Song Zongyuan pendant la dynastie Qing puis par Qu Yuancun. À l'époque, construire, posséder et entretenir un jardin était un bon moyen de bien dépenser son argent et de laisser un patrimoine de valeur à ses descendants. Le jardin est classé nationalement depuis 1982 et par l'UNESCO depuis 1997.

[Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : toit d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 81 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 116 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : intérieur d'un bâtiment. [Cliquez pour agrandir : 94 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : intérieur d'un bâtiment.

La propriété couvre plus d'un demi-hectare. Les bâtiments disposent de plusieurs grandes pièces, dont la « salle des dix-mille volumes », la salle de la grâce capturée et la salle des pivoines. Les « vitres » étaient à l'origine en soie, mais ce matériau a été remplacé par du verre, plus facile à nettoyer. Les jardins sont disposés autour d'un étang et comprennent des rochers artificiels, de la glycine et plusieurs pavillons, utilisés selon les saisons : celui du printemps laisse passer la brise légère et celui de l'été est fermé et situé au-dessus du bassin, pour être plus frais. Le cyprès sur le bord du bassin est âgé de plus de 1500 ans !

[Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : bas-relief. [Cliquez pour agrandir : 98 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : petit jardin avec des bonsaï. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : l'étang et les jardins. [Cliquez pour agrandir : 123 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : cyprès vieux de 1500 ans. [Cliquez pour agrandir : 133 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : l'étang devant les bâtiments d'habitation. [Cliquez pour agrandir : 114 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : autre pavillon. [Cliquez pour agrandir : 107 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : l'étang et le pavillon de réception. [Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : petit jardin. [Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Suzhou - Le jardin du maître des filets : entrée d'un bâtiment.

Panmen

Ce lieu, situé complètement au Sud-Ouest de la ville historique, comporte un temple. On peut aussi y voir la pagode Ruiguang et la porte Weng.

Un des bâtiments traditionnels a abrité la 8è réunion des ministres des finances de l'APEC, le 8 septembre 2001. Des panneaux y commémorent cet événement.

[Cliquez pour agrandir : 109 Kio] Suzhou - Panmen : vue générale depuis la porte Weng. [Cliquez pour agrandir : 109 Kio] Suzhou - Panmen : pont devant la porte Weng. [Cliquez pour agrandir : 159 Kio] Suzhou - Panmen : jardins et bâtiments traditionnels. [Cliquez pour agrandir : 161 Kio] Suzhou - Panmen : bateau de promenade sur un canal. [Cliquez pour agrandir : 146 Kio] Suzhou - Panmen : jardins. [Cliquez pour agrandir : 107 Kio] Suzhou - Panmen : jardins. [Cliquez pour agrandir : 104 Kio] Suzhou - Panmen : vue générale depuis la pagode Ruiguang. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Suzhou - Panmen : bâtiment traditionnel. [Cliquez pour agrandir : 154 Kio] Suzhou - Panmen : couloir traditionnel devant la pagode Ruiguang. [Cliquez pour agrandir : 98 Kio] Suzhou - Panmen : salle de la 8è réunion des ministres des finances de l'APEC. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Suzhou - Panmen : cloche. [Cliquez pour agrandir : 130 Kio] Suzhou - Panmen : touristes nourrissant les poissons dans un bassin.

La portion des remparts de la ville encore visible à côté de cette porte mesure 5 m de haut sur 300 m de long.

[Cliquez pour agrandir : 125 Kio] Suzhou - Panmen : l'ancien rempart de la ville. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Suzhou - Panmen : l'ancien rempart de la ville. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Suzhou - Panmen : l'ancien rempart de la ville. [Cliquez pour agrandir : 130 Kio] Suzhou - Panmen : l'ancien rempart de la ville.

La porte Weng

Il s'agit d'une double porte, terrestre et fluviale, ce qui est unique dans l'histoire de la Chine. Elle est très ancienne et a été reconstruite sous la dynastie Yuan (1206-1368) et rénovée sous les dynasties Ming et Qing. Outre son aspect défensif, la porte fluviale permettait de retenir l'eau à l'extérieur de la ville en cas d'inondation.

Elle tire son nom d'un type de jarre possédant une ouverture moins large que le récipient. En effet, les portes, relativement étroites, débouchent sur une cour carrée plus large (20 m de côté), ce qui rappelle la forme d'une jarre. La métaphore militaire sous-jacente est que l'ennemi, coincé dans cette cour comme une tortue dans une jarre, ne peut ni avancer ni reculer et n'a plus qu'à se laisser tuer par les assiégés. Trois canons, de tailles et diamètres différents sont encore visibles.

Les portes terrestre et fluviale, faites en granite, sont doubles et pouvaient être fermées par des herses. Les quatre portes ainsi formées sont relativement grandes (5 à 8 m de haut pour les portes fluviales pour 8 à 9 m de large, ce qui permettait de faire passer simultanément deux bateaux), mais elles sont surtout très profondes : 4 m pour la porte fluviale extérieure et plus de 12 m pour la porte intérieure ! Il en est de même avec les portes terrestres : 2,5 et 4 m de large, 3 et 5 m de haut mais 6 et 13 m d'épaisseur de mur à cet endroit !

[Cliquez pour agrandir : 106 Kio] Suzhou - La porte Weng : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Suzhou - La porte Weng : porte et cour intérieur. [Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Suzhou - La porte Weng : porte fluviale. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Suzhou - La porte Weng : pont devant la porte fluviale. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Suzhou - La porte Weng : porte hydraulique. [Cliquez pour agrandir : 112 Kio] Suzhou - La porte Weng : détail de la porte hydraulique. [Cliquez pour agrandir : 113 Kio] Suzhou - La porte Weng : canon.

La pagode Ruiguang

La pagode Ruiguang (瑞光塔, Ruìguāng tǎ), fut construite en l'an 1004. Octogonale et composée de sept étages, elle s'élève à 53 m et est faite de briques et de bois. La vue panoramique de Suzhou à son sommet est tout aussi impressionnante que celle de la pagode du tempe Nord.

[Cliquez pour agrandir : 78 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : vue générale depuis le site de Panmen. [Cliquez pour agrandir : 65 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : vue générale depuis le site de Panmen. [Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : vue générale depuis le site de Panmen. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : détail des étages. [Cliquez pour agrandir : 61 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : vue en contre-plongée. [Cliquez pour agrandir : 72 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : vue de la poutre centrale. [Cliquez pour agrandir : 107 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : vue de la poutre centrale. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Suzhou - La pagode Ruiguang : intérieur.

Temple de Wu Zixu

Wu Zixu était un ministre du roi Helu, du royaume de Wu, pendant la période des Printemps et des Automnes (-722 à -481). Il a eu un impact important sur la politique et la réussite du royaume pendant sa vie, surtout vers -514. Mais entré en désaccord avec le roi, celui-ci lui a ordonné de se suicider en -484 en lui offrant un sabre. Le roi a par la suite regretté son geste et un temple a été dressé pour louer la loyauté de Wu Zixu.

[Cliquez pour agrandir : 59 Kio] Suzhou - Panmen : statue de Wu Zixu au pied de la pagode Ruiguang.

Ponts et canaux

Suzhou est connue pour être une ville de canaux. Elle en compte en effet un grand nombre, traversés par plusieurs centaines de ponts, mais pas autant que Venise.

Le centre historique de la ville est entouré d'un canal rectangulaire que rejoignent des voies d'eau qui le relient à des lacs.

[Cliquez pour agrandir : 123 Kio] Suzhou - Canal à Pan Men. [Cliquez pour agrandir : 57 Kio] Suzhou - Canal près de Pan Men [Cliquez pour agrandir : 65 Kio] Suzhou - Canal près de Pan Men. [Cliquez pour agrandir : 117 Kio] Suzhou - Canal. [Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Suzhou - Canal. [Cliquez pour agrandir : 106 Kio] Suzhou - Canal.

La ville est également traversée par le Grand Canal de Chine, qui fut creusé dès le Ve siècle avant Jésus-Christ et qui relie Hangzhou à Pékin depuis le VIIe siècle. Ce canal a toujours été utilisé depuis, au moins en partie. Restauré sous la République populaire, il a toujours une importance économique et est parcouru de nombreux bateaux.

[Cliquez pour agrandir : 59 Kio] Suzhou - Péniches sur le Grand Canal de Chine. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Suzhou - Péniche sur le Grand Canal de Chine. [Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Suzhou - Péniche sur le Grand Canal de Chine.

Les temples

Le temple du Nord

Ce temple a subi une restauration importante pendant la dynastie Ming. Il se compose de plusieurs bâtiments dont une salle de prière et des jardins. Mais c'est sa pagode qui est l'élément le plus intéressant.

[Cliquez pour agrandir : 132 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : vue générale depuis la pagode. [Cliquez pour agrandir : 116 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : mur et porte traditionnelle. [Cliquez pour agrandir : 152 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : porte traditionnelle. [Cliquez pour agrandir : 123 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : salle de prière. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : statue. [Cliquez pour agrandir : 129 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : statue.

Les jardins dont le temple dispose sont constitués d'un étang dont on peut faire le tour, dans lequel vivent des tortues. Plusieurs pavillons permettent de se reposer en profitant de l'atmosphère calme du lieu.

[Cliquez pour agrandir : 161 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : le jardin : pavillon et étang. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : le jardin : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 112 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : le jardin : vue générale.

La pagode du temple est octogonale, réalisée en briques et en bois et s'élève à 76 m. C'est donc la plus haute de la ville. Elle eut autrefois onze étages mais n'en a plus que neuf. Elle offre une très belle vue panoramique sur la ville.

La présence d'une pagode en ce lieu remonterait au IIIe siècle, mais la forme de celle-ci date de la dynastie Song, réalisée entre les années 1131 et 1162. Brûlée, elle fut reconstruite pendant la dynastie Ming et a subi de nombreuses restaurations depuis.

[Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : la pagode et l'entrée du temple. [Cliquez pour agrandir : 143 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : la pagode et une statue du Bouddha. [Cliquez pour agrandir : 54 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : la pagode : intérieur. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Suzhou - Le temple du Nord : la pagode : statue du Bouddha.

Le temple du mystère

Appelé en chinois 玄妙观, Xuánmiào Guàn, il s'agit d'un temple taoïste situé près du centre de la ville historique. Il a été fondé en l'an 276, détruit pendant la dynastie Song et reconstruit entre 1174 et 1189.

L'une de ses salles est dédiée au dieu de la littérature, dont le nom astrologique est Wen Chang. Autour de lui se tiennent Confucius et Zhu Xi. La salle date du règne de l'empereur Qianlong, de la dynastie Qing.

[Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Suzhou - Le temple du mystère. [Cliquez pour agrandir : 105 Kio] Suzhou - Le temple du mystère. [Cliquez pour agrandir : 136 Kio] Suzhou - Le temple du mystère. [Cliquez pour agrandir : 117 Kio] Suzhou - Le temple du mystère.

Le temple Dinghui

Il est assez petit et situé à côté des pagodes jumelles.

[Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Suzhou - Le temple Dinghui : l'entrée. [Cliquez pour agrandir : 99 Kio] Suzhou - Le temple Dinghui : salle de prière. [Cliquez pour agrandir : 135 Kio] Suzhou - Le temple Dinghui : salle de prière. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Suzhou - Le temple Dinghui : salle de prière. [Cliquez pour agrandir : 120 Kio] Suzhou - Le temple Dinghui : statue.

Les pagodes jumelles

Ces deux pagodes octogonales, relativement petites, sont identiques et faites de briques.

Derrière elles se trouvent les ruines d'une salle de la dynastie des Song du Nord datant de 982, détruite pendant la dynastie Qin, vers 1860. On peut encore voir quelques colonnes se dresser et dse fragments de pierres sculptés. Autour, sur les côtés Est, Ouest et Nord se trouve un couloir avec des stèles gravées. L'ensemble faisait partie d'un temple.

[Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Suzhou - Les pagodes jumelles. [Cliquez pour agrandir : 101 Kio] Suzhou - Les pagodes jumelles : l'une des pagodes. [Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Suzhou - Les pagodes jumelles : détail de l'une des pagodes. [Cliquez pour agrandir : 129 Kio] Suzhou - Les pagodes jumelles : ruines d'une salle. [Cliquez pour agrandir : 129 Kio] Suzhou - Les pagodes jumelles : stèles gravées.

La cathédrale

Située à l'Ouest de la ville historique, la cathédrale Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, construite en 1887, a une architecture assez étrange, mélange des styles chinois (façade étagée et toits terminés par des cornes) et européen (colonnes grecques néoclassiques). Elle est faite de briques grises assez foncées.

[Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Suzhou - La cathédrale : la façade. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Suzhou - La cathédrale : la façade. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Suzhou - La cathédrale : la façade Sud. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Suzhou - La cathédrale : le portail d'entrée. [Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Suzhou - La cathédrale : le portail d'entrée. [Cliquez pour agrandir : 120 Kio] Suzhou - La cathédrale : statue de la Vierge. [Cliquez pour agrandir : 151 Kio] Suzhou - La cathédrale : la Vierge de Lourdes. [Cliquez pour agrandir : 127 Kio] Suzhou - La cathédrale : statue. [Cliquez pour agrandir : 102 Kio] Suzhou - La cathédrale : pavillon du Sacré-Cœur. [Cliquez pour agrandir : 126 Kio] Suzhou - La cathédrale : statues. [Cliquez pour agrandir : 93 Kio] Suzhou - La cathédrale : jardin chinois. [Cliquez pour agrandir : 123 Kio] Suzhou - La cathédrale : porte traditionnelle. [Cliquez pour agrandir : 133 Kio] Suzhou - La cathédrale : petit jardin.

L'intérieur est plus classique, avec une statue de la Vierge dans le chœur et les autels du Sacré-Cœur et de Saint Joseph sur les côtés.

[Cliquez pour agrandir : 72 Kio] Suzhou - La cathédrale : statue. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Suzhou - La cathédrale : la nef et le chœur. [Cliquez pour agrandir : 61 Kio] Suzhou - La cathédrale : l'entrée. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Suzhou - La cathédrale : statue de la Vierge dans le chœur. [Cliquez pour agrandir : 66 Kio] Suzhou - La cathédrale : autel du Sacré-Cœur. [Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Suzhou - La cathédrale : autel de Saint Joseph.

Autres lieux

Musée de Suzhou

Ce musée a d'abord ouvert en 1960 dans l'ancienne demeure de Li Xiucheng, qui jouxte les bâtiments actuels, inaugurés en 2006, où il a été déplacé depuis. Ses collections comportent plus de 30 000 éléments. Parmi eux, 1600 sont exposés dans 3600 m² de galeries.

Certaines collections sont assez similaires à celles du Musée de Shanghai, comme les bronzes et céramiques, qui sont peu intéressantes lorsque l'on connaît déjà ceux de Shanghai. Cependant, ce musée présente des objets plus inhabituels, comme des vêtements de la dynastie Qing, de l'ivoire sculpté du XVIIIe siècle ainsi que des théières de l'époque Qing et même des boîtes à criquet de la dynastie Ming !

[Cliquez pour agrandir : 74 Kio] Suzhou - Le musée : vue générale des nouveaux bâtiments. [Cliquez pour agrandir : 50 Kio] Suzhou - Le musée : récipient de la dynastie Zhou (-1046, -771) . [Cliquez pour agrandir : 80 Kio] Suzhou - Le musée : vase de la dynastie Qing (1736-1795). [Cliquez pour agrandir : 76 Kio] Suzhou - Le musée : défense sculptée. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Suzhou - Le musée : défense sculptée. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Suzhou - Le musée : défense sculptée. [Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Suzhou - Le musée : défense sculptée. [Cliquez pour agrandir : 72 Kio] Suzhou - Le musée : ivoire sculpté (1912-1949). [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Suzhou - Le musée : dragon d'ivoire (1736-1795). [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Suzhou - Le musée : théière de la dynastie Qing. [Cliquez pour agrandir : 66 Kio] Suzhou - Le musée : boîte à criquet de la dynastie Ming (1426-1436). [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Suzhou - Le musée : robe de femme de la dynastie Qing.

Le pilier en perles de la pagode Ruiguang

Cet objet a été découvert en 1978 dans la pagode Ruiguang de Suzhou. Celle-ci, construite en 241 sous l'empereur Sun Quan pendant la période des Trois royaumes disposait à l'époque de 13 niveaux mais a été reconstruite en 1119-1125 avec seulement sept niveaux.

Il s'agit d'une œuvre d'art haute de 1,2 m, datant de la dynastie des Song du Nord (960-1032), qui combine différentes techniques comme la peinture, la gravure et l'incrustation de métaux et pierres précieuses. La base, octogonale, représente le mont Sumeru et comprend huit lions d'argent. Au-dessus sont représentées seize divinités bouddhistes surmontées de huit piliers fins. Celui-ci soutient un toit doré et argenté portant des bijoux. Enfin, le tout est surmonté d'une perle de cristal qui symbolise la pureté.

[Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Suzhou - Le musée : le pilier en perles de la pagode Ruiguang. [Cliquez pour agrandir : 78 Kio] Suzhou - Le musée : le pilier en perles de la pagode Ruiguang : détail de la base.

Le bol vert-olive en forme de lotus

Il date de la période des Cinq dynasties (907-960) et a été découvert dans la pagode de Yunyan, à Suzhou, en 1957. Il s'agit d'un bol de 9 cm de haut et 14 cm de diamètre surmontant une soucoupe de 15 cm de diamètre. Le tout mesure 13,5 cm de haut. Les deux parties présentent des motifs en forme de lotus et sont faits d'une porcelaine verte, couleur olive. Sa facture est remarquable pour l'époque.

[Cliquez pour agrandir : 53 Kio] Suzhou - Le musée : le bol vert-olive en forme de lotus.

Demeure de Li Xiucheng

De 1851 à 1854 a eu lieu en Chine la Révolte des Taiping. Cette secte se prétendant d'inspiration chrétienne a tenté de contrôler toute la Chine en menant une guerre sanglante contre l'empire des Qing. Ce conflit, l'un des plus meurtriers de l'histoire, avec 20 à 30 millions de morts, a vu l'émergence d'un royaume vaste comme trois fois la France contrôlé par les Taiping et s'est achevé par l'intervention des armées française et britannique aux côté de l'armée Qing pour mettre fin à cette rébellion.

Le fondateur du mouvement, Hong Qiuquan, se prétendait fils de Dieu et frère de Jésus et disait avoir reçu la mission de détruire le « mal » incarné pour lui par la dynastie des Qing. L'un de ses généraux, Li Xiucheng (né en 1823 à Xinwang dans le Guangxi et mort à Nanjing en 1864), surnommé le « prince loyal » après avoir refusé de livrer son maître, a vêcu à Suzhou et sa vaste demeure peut être visitée. Elle a été utilisée comme locaux pour le musée de Suzhou de 1946 à 2006. On peut y apprendre l'histoire de Li Xiucheng, qui a tenté par trois fois de prendre Shanghai, ce qui a constitué l'une des causes de l'entrée en guerre des Français et Britanniques aux côtés des Qing.

[Cliquez pour agrandir : 67 Kio] Suzhou - L'ancienne résidence de Li Xiucheng. [Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Suzhou - L'ancienne résidence de Li Xiucheng. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Suzhou - L'ancienne résidence de Li Xiucheng. [Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Suzhou - L'ancienne résidence de Li Xiucheng : la chapelle. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Suzhou - L'ancienne résidence de Li Xiucheng : la chapelle.

Autres

L'Université

L'Université de Suzhou a plusieurs campus. Le campus Sud se situe près du centre de la ville historique et présente un buste de 张謇 (Zhang Jian), industriel et homme politique chinois ayant vêcu de 1853 à 1926.

[Cliquez pour agrandir : 67 Kio] Suzhou - L'Université de Suzhou : l'entrée. [Cliquez pour agrandir : 105 Kio] Suzhou - L'Université de Suzhou : la cour d'entrée. [Cliquez pour agrandir : 114 Kio] Suzhou - L'Université de Suzhou : buste de 张謇 (Zhang Jian).

La bibliothèque

Elle se situe près de l'Université de Suzhou

[Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Suzhou - La bibliothèque.

Le stade

Le stade du centre sportif se situe à l'Ouest de la ville, non-loin de la cathédrale.

[Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Suzhou - Le stade du centre sportif. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Suzhou - Le stade du centre sportif. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Suzhou - Le stade du centre sportif.

Le quartier d'affaires

Il se situe à l'Ouest de la ville et comprend de nombreuses tours modernes.

[Cliquez pour agrandir : 64 Kio] Suzhou - Le quartier d'affaires. [Cliquez pour agrandir : 64 Kio] Suzhou - Tour en construction dans le quartier d'affaires. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Suzhou - Le quartier d'affaires.

La gare

Elle se situe un peu au Nord de la ville historique et relie, entre autres, Shanghai.

[Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Suzhou - La gare. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Suzhou - La gare.


Cette page en français a été créée par Peter à partir de notes de voyage, le 17 avril 2010 et modifiée pour la dernière fois le 24 août 2016. Son avancement est noté 3/3.