Testostérone

Un exposé sur les rôles et les processus de régulation de la testostérone.


Introduction

La testostérone est l'une des hormones intervenant dans le processus de procréation, chez les individus mâles.

Mais quelles sont ses actions ? Et comment est-elle régulée ?

Nous présenterons dans un premier temps les différents rôles de la testostérone puis, dans un deuxième temps, nous expliquerons les mécanismes servant à réguler son taux.

Rôles de la testostérone

La testostérone est une hormone importante dans l'expression du phénotype masculin. Elle joue donc plusieurs rôles, tout au long de la vie.

Mise en place du sexe phénotypique

Le fœtus possède initialement des structures sexuelles indifférenciés : des gonades indifférenciées ainsi que les canaux de Wolff et de Müller et le cloaque.

Le gène TDF, présent sur le chromosome Y, va, via la protéine SRY, influer sur le développement des gonades, qui vont alors devenir des testicules et produire les hormones testostérone (dans les cellules interstitielles) et AMH (dans les cellules de Sertoli).

Ces hormones vont permettre la différenciation des autres structures de l'appareil génital. En effet, la testostérone agit alors sur les canaux de Wolff dont elle provoque le développement en canal déférent et épididyme (tandis que l'AMH provoque la disparition des canaux de Müller) et sur le cloaque, qui évolue en pénis et urètre.

À la puberté, la concentration en testostérone dans l'organisme augmente, provoquant l'apparition des caractères sexuels secondaires (pilosité faciale, mue de la voix...) ainsi que la maturation de l'appareil génital, qui devient alors capable de produire le sperme (grâce aux testicules mais aussi aux vésicules séminales et à la prostate).

Maintient des fonctionnalités de l'appareil génital

On peut observer que les fonctionnalités de l'appareil génital déclinent dans le cas d'animaux castrés et réapparaissent suite à des injections suffisantes de testostérone.

On déduit de ces observations que la testostérone joue un rôle prépondérant dans le maintient de ces fonctionnalités : l'organisme a besoin d'une sécrétion permanente de testostérone (par les cellules interstitielles) pour la spermatogénèse et pour l'expression du comportement sexuel.

Expression du comportement sexuel

De même que précédemment, la castration des animaux provoque une baisse significative du comportement reproducteur et l'injection de testostérone restaure ce comportement.

La testostérone est donc responsable de ce comportement.

On note toutefois que le comportement sexuel humain est différent de celui des animaux, étant plus étroitement lié à l'environnement de l'individu.

Régulation du taux de testostérone

Pour que le taux de testostérone dans le sang reste à peu près stable, sa régulation est indispensable.

Action de l'hypothalamus et de l'hypophyse

L'hypothalamus contrôle l'activité de l'hypophyse via la neurohormone GnRH : celle-ci est transmise par le sang à l'intérieur de la tige hypophysaire.

La GnRH stimule la production par l'hypophyse de deux hormones : LH et FSH.

Chez les individus mâles, la LH agit sur les cellules interstitielles en stimulant la production de testostérone (tandis que la FSH stimule la spermatogénèse dans les cellules de Sertoli).

Rétroaction négative de la testostérone

Pour éviter une surconcentration de testostérone dans l'organisme, la testostérone exerce une rétroaction négative sur l'hypothalamus : elle limite sa production de GnRH et donc, par conséquent, limite également la production de LH et de FSH par l'hypophyse, ce qui diminue la synthèse de testostérone par les cellules interstitielles et donc régule le taux de testostérone.

Conclusion

La testostérone est l'hormone majeure de la réalisation du phénotype sexuel mâle. Pour cela, une régulation de son taux est réalisée par un système d'hormones dont le fonctionnement peut être résumé par le schéma suivant.

Biologie : Schéma-bilan de la régulation de la testostérone.

Biologie : Vésicule séminale et prostate.

[Cliquez pour agrandir : 101 Kio] Chimie - Molécule de testostérone. [Cliquez pour agrandir : 98 Kio] Chimie - Molécule de testostérone. [Cliquez pour agrandir : 132 Kio] Chimie - Molécule de testostérone. [Cliquez pour agrandir : 108 Kio] Chimie - Molécule de testostérone.


Cette page en français a été créée par Peter à partir de sources multiples, le 20 mai 2005 et modifiée pour la dernière fois le 24 août 2016. Son avancement est noté 2/3.