Gironde

Une présentation de quelques éléments sur la Gironde, Bordeaux et sa région.

Parenté : Europe France Nouvelle-Aquitaine


Présentation

Le vin

La région est connue mondialement pour ses vins, produits depuis l'Antiquité et exportés depuis la présence anglaise au XIIe siècle, grâce au port dont Bordeaux dispose sur la Garonne.

La qualité du raisin dépend de l'environnement (sol, climat qui déterminent le terroir) et du cépage. La combinaison des deux donne les crus. Les principaux cépages rouges sont le Merlot et le Cabernet-Sauvignon et pour les blancs le Sémillon, le Sauvignon et le Merlot blanc. Le vignoble bordelais possède 57 appellations d'origine contrôlée réparties en six groupes. Après les vendanges et la vinification, l'étape d'assemblage permet de « marier » les cépages pour composer le meilleur vin.

Bordeaux

Bordeaux est la ville la plus importante d'Aquitaine en termes de population : son aire urbaine comporte plus d'un million d'habitants.

La ville compte de nombreux musées et monuments historiques. Au début des années 2010, elle donne l'image d'une ville dynamique et moderne, avec son tramway et ses travaux de rénovation.

[Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Bordeaux - Maisons. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Bordeaux - Immeuble près de la cathédrale. [Cliquez pour agrandir : 39 Kio] Bordeaux - La basilique Saint-Michel : la flêche. [Cliquez pour agrandir : 70 Kio] Bordeaux - Temple protestant. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Bordeaux - L'opéra et ses douze muses.

Les transports

Le tramway

Le tramway de Bordeaux fut inauguré en 2003. En 2012, il comporte trois lignes et 86 stations. Il est alimenté par le sol, via un système permettant que le rail ne soit sous tension que lorsque la rame le recouvre.

[Cliquez pour agrandir : 104 Kio] Bordeaux - Tramway. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Bordeaux - Tramway. [Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Bordeaux - Tramway.

La gare Saint-Jean

Cette gare date de 1855 et le bâtiment actuel fut construit de 1889 à 1898. Il s'agit de la plus importante gare d'Aquitaine.

La gare est inscrite aux Monuments historiques depuis 1984. Elle est desservie par le tramway.

[Cliquez pour agrandir : 93 Kio] Bordeaux - La gare Saint-Jean. [Cliquez pour agrandir : 78 Kio] Bordeaux - La gare Saint-Jean. [Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Bordeaux - La gare Saint-Jean. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Bordeaux - La gare Saint-Jean. [Cliquez pour agrandir : 126 Kio] Bordeaux - La gare Saint-Jean.

La cathédrale Saint-André

La construction de cet édifice de style gothique s'est étalée du XIIe siècle au XVIe siècle. Le pape Urbain II avait déjà consacré l'édifice précédent, en 1096.

Siège de l'archevêque de Bordeaux, il s'agit également d'une primatiale, car celui-ci porte le titre honorifique de Primat d'Aquitaine.

[Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Nord. [Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Nord. [Cliquez pour agrandir : 109 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Nord. [Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Ouest. [Cliquez pour agrandir : 74 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Ouest. [Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Ouest. [Cliquez pour agrandir : 101 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Ouest. [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : vue latérale. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : vue latérale. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Sud. [Cliquez pour agrandir : 93 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la façade Sud : la rose.

Le portail Nord est finement ouvragé, avec de nombreuses statues et un tympan présentant un bas-relief montrant la Cène, l'Ascension et le Jugement dernier.

[Cliquez pour agrandir : 106 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la porte Nord et son tympan. [Cliquez pour agrandir : 112 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la porte Nord : le tympan. [Cliquez pour agrandir : 60 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la porte Nord : statue. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la porte Nord : le tympan : détail. [Cliquez pour agrandir : 103 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la porte Nord : statues. [Cliquez pour agrandir : 104 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la porte Nord : statues. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la porte Nord : statue. [Cliquez pour agrandir : 93 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la porte Nord : statues.

C'est dans cette cathédrale qu'a été célébré le mariage entre Louis VII et Aliénor d'Aquitaine,en 1137.

Les orgues actuelles sont récentes : elles furent inaugurées en 1982, mais sont situées dans le buffet ancien.

[Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la nef et l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la nef et l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 108 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la voûte. [Cliquez pour agrandir : 114 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : la nef. [Cliquez pour agrandir : 107 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 109 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 113 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 72 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 53 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : vitrail : détail. [Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 63 Kio] Bordeaux - La cathédrale Saint-André : vitraux du chœur.

Autres monuments

La tour Pey-Berland

Construite de 1440 à 1500, cette tour de style gothique flamboyant de 60 mètres porte le nom d'un archevêque qui l'a fait construite. Elle comporte 4 niveaux et 231 marches. Son bourdon pèse 8 tonnes.

La statue dorée 6 mètres qui la surmonte date de 1863. C'est une Vierge à l'Enfant qui représente Notre-Dame-d'Aquitaine.

[Cliquez pour agrandir : 75 Kio] Bordeaux - La tour Pey-Berland et la cathédrale. [Cliquez pour agrandir : 50 Kio] Bordeaux - La tour Pey-Berland : le sommet. [Cliquez pour agrandir : 32 Kio] Bordeaux - La tour Pey-Berland : la statue. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Bordeaux - La tour Pey-Berland : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 47 Kio] Bordeaux - La tour Pey-Berland : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 38 Kio] Bordeaux - La tour Pey-Berland : la statue. [Cliquez pour agrandir : 51 Kio] Bordeaux - La tour Pey-Berland : la statue : vue générale.

Le palais Rohan

Il s'agit de l'ancien archevêché, construit de 1772 à 1784. Après la Révolution, il est devenu un palais impérial puis royal et enfin l'hôtel de ville de Bordeaux en 1835.

[Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Bordeaux - Le palais Rohan : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 67 Kio] Bordeaux - Le palais Rohan : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Bordeaux - Le palais Rohan : la façade. [Cliquez pour agrandir : 76 Kio] Bordeaux - Le palais Rohan : l'entrée de la cour. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Bordeaux - Le palais Rohan : la cour. [Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Bordeaux - Le palais Rohan : blason de la ville.

La porte Cailhau

Cette porte, située près de la Garonne, fait partie des remparts médiévaux de la ville. De style gothique-renaissance, elle date du XVe siècle, mesure 35 m et porte une statue de Charles VII.

[Cliquez pour agrandir : 75 Kio] Bordeaux - La porte Cailhau : vue générale, de nuit. [Cliquez pour agrandir : 66 Kio] Bordeaux - La porte Cailhau : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 70 Kio] Bordeaux - La porte Cailhau : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 75 Kio] Bordeaux - La porte Cailhau : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 72 Kio] Bordeaux - La porte Cailhau : détail. [Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Bordeaux - La porte Cailhau : détail. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Bordeaux - La porte Cailhau : détail. [Cliquez pour agrandir : 108 Kio] Bordeaux - La porte Cailhau : détail.

Le pont de pierre

Ce pont, qui mesure presque 500 m de long, traverse la Garonne. C'est Napoléon Ier qui l'a fait construire entre 1810 et 1822. Il compte autant d'arches que de lettres dans « Napoléon Bonaparte », soit 17.

Il s'agit d'un point de passage des pièces de l'Airbus A380, depuis l'Atlantique jusqu'à Toulouse : les barges transportant des parties du fuselage passent juste entre deux piles du pont !

[Cliquez pour agrandir : 56 Kio] Bordeaux - Le pont de pierre et une barge transportant des pièces d'A380. [Cliquez pour agrandir : 72 Kio] Bordeaux - Le pont de pierre et une barge transportant des pièces d'A380. [Cliquez pour agrandir : 62 Kio] Bordeaux - Le pont de pierre et une barge transportant des pièces d'A380. [Cliquez pour agrandir : 36 Kio] Bordeaux - Le pont de pierre, de nuit.

La place de la bourse

Cette place, située le long de la Garonne, fut construite de 1730 à 1775. Le palais de la Bourse, au Nord, est l'actuelle Chambre de commerce et d'industrie. Au centre se trouve la fontaine des Trois Grâces. L'ensemble se reflète dans un miroir d'eau, de l'autre côté de la route.

[Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Bordeaux - La place de la bourse. [Cliquez pour agrandir : 59 Kio] Bordeaux - La place de la bourse, de nuit. [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Bordeaux - La place de la bourse, de nuit. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Bordeaux - La place de la bourse, de nuit.

Saint-André-de-Cubzac

Cette commune est surtout connue pour être celle de naissance et d'inhumation de Jacques-Yves Cousteau. Son église est classée aux Monuments historiques.

L'église Saint-André

L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu comporte des parties dont les dates de construction s'étalent entre les XIIe et XIXe siècles. Elle fut construite par les Bénédictins de l'abbaye de la Sauve-Majeure et était autrefois utilisée par un prieuré fondé après 1115 dépendant de cette abbaye.

Le style dominant de cette église fortifiée est roman. Son clocher massif à base carrée est imposant. L'édifice possède de beaux vitraux et un buffet d'orgue remarquable. La dernière restauration de l'église date de 1977.

La Vierge de Pitié est une sculpture en albâtre datant du XVIe siècle et classée monument historique.

[Cliquez pour agrandir : 70 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : le clocher. [Cliquez pour agrandir : 74 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : le clocher. [Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : la façade. [Cliquez pour agrandir : 111 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : le monument aux morts. [Cliquez pour agrandir : 62 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : l'autel du Sacré-Cœur. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : la nef. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 80 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : l'entrée et l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 112 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : vitrail de Sainte Anne. [Cliquez pour agrandir : 158 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : vitrail de Sainte Élisabeth. [Cliquez pour agrandir : 137 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : vitrail de Saint Vincent-de-Paul. [Cliquez pour agrandir : 99 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : vitrail de Saint Joachim. [Cliquez pour agrandir : 80 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : autel de Saint Joseph. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : statue. [Cliquez pour agrandir : 65 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : tableau. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : tableau représentant Saint André. [Cliquez pour agrandir : 72 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : statue de Notre-Dame-de-Lourdes. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Saint-André-de-Cubzac - L'église Saint-André-du-Nom-de-Dieu : statue de Bernadette Soubirous.

Jacques-Yves Cousteau

À Saint-André-de-Cubzac se trouvent la maison natale et la tombe de Jacques-Yves Cousteau, célèbre océanologue et inventeur. Un rond-point comporte en son centre une statue de dauphin tenant un bonnet rouge, pour lui rendre hommage.

Biographie de Jacques-Yves Cousteau

Océanographe et inventeur français né le 11 juin 1910 à Saint-André-de-Cubzac ; décédé le 25 juin 1997 à Paris.

Militaire de formation, Jacques-Yves Cousteau va s'intéresser à la plongée sous-marine dès les années 1930. En 1943, il invente, avec Émile Gagnan, le scaphandre autonome. Il continue à travailler pour la Marine en utilisant son invention, puis la quitte pour fonder les Campagnes Océanographiques Françaises. Avec son célèbre bateau, la Calypso, il sillonne les mers du globe et tourne un nombre impressionnant de documentaires, avant de s'engager pour la protection de l'environnement, au nom des droits des générations futures.

[Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Saint-André-de-Cubzac - La maison natale de Jacques-Yves Cousteau : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Saint-André-de-Cubzac - La maison natale de Jacques-Yves Cousteau. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Saint-André-de-Cubzac - La maison natale de Jacques-Yves Cousteau : détail. [Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Saint-André-de-Cubzac - Le rond-point Jacques-Yves Cousteau. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Saint-André-de-Cubzac - La tombe de Jacques-Yves Cousteau : détail.

Saint-Médard-en-Jalles

Cette commune très étendue est occupée en partie par un site de la Société nationale des poudres et explosifs.

[Cliquez pour agrandir : 75 Kio] Saint-Médard-en-Jalles - La mairie.

L'église Saint-Médard

Saint Médard (458-545) était l'évêque de Soissons, au VIe siècle. Son culte s'est répandu, notamment dans le Sud-Ouest de la France, au VIIe siècle. Au pied de l'église se trouvent des sépultures mérovingiennes des VIe et VIIe siècles découvertes en 1973 et 1987. L'utilisation religieuse du lieu remonterait donc au moins à cette époque.

L'édifice lui-même, de style roman, date du XIe siècle. Le chevet comporte une abside principale, orientée vers l'Est, entourée d'une absidiole, qui jouxte le clocher, au Sud et de la chapelle de la Vierge et de la chapelle Saint-Yves au Nord.

Le clocher, carré, soutenu par un contrefort, date du XVe siècle. L'escalier hélicoïdal pour y monter est extérieur, dans une tour fine. Les deux cloches de bronze datent de 1872.

L'église est fortement dissymétrique. Son entrée principale, un portail néoroman du XIXe siècle, se trouve du côté Sud de la nef. Il est composé d'arcs semi-circulaires reposant sur huit colonnes dont les chapiteaux sont sculptés. Au-dessus se trouve un fronton triangulaire nu soutenu par des « corbeaux » représentant les douze signes du zodiac.

L'édifice comporte deux nefs contiguës, séparées par cinq arches reposant sur six colonnes. La dernière travée date du XIXe siècle et sa construction a nécessité la destruction du portail roman Ouest d'origine, d'où le portail Sud. La nef principale, qui débouche sur le chœur, est la nef Sud. L'autre se débouche sur l'autel de la Vierge. Leurs vitraux représentent le baptême de Jésus, Sainte Thérèse d'Avila, Saint Médard et Sainte Cécile. Au fond de l'église, Jésus calmant la tempête, Sainte Jeanne d'Arc et Saint Martin.

Les côtés du chœur sont formés de cinq pans de murs surmontés d'une voûte en quart de sphère. Les vitraux représentent les quatre évangélistes. Le tabernacle est situé dans la chapelle Saint-Jean-Baptiste, au Sud, qui comporte une voûte gothique sur croisée d'ogives et un vitrail.

L'autel, l'ambon et le tabernacle, qui datent des années 1990, sont décorés de bas-reliefs en terre cuite faits par des enfants et qui représentent des scènes bibliques.

[Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Saint-Médard-en-Jalles - L'église Saint-Médard : le clocher. [Cliquez pour agrandir : 66 Kio] Saint-Médard-en-Jalles - L'église Saint-Médard : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Saint-Médard-en-Jalles - L'église Saint-Médard : l'entrée.

Arcachon

Créée en 1857, cette commune, qui faisait autrefois partie de la Teste-de-Buch, est une station balnéaire, célèbre surtout par le bassin à qui elle a donné son nom.

[Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Arcachon - Le port. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Arcachon - Le port. [Cliquez pour agrandir : 55 Kio] Arcachon - Ponton sur le bassin. [Cliquez pour agrandir : 129 Kio] Arcachon - Ponton sur le bassin : détail. [Cliquez pour agrandir : 50 Kio] Arcachon - Monument sur le port. [Cliquez pour agrandir : 40 Kio] Arcachon - Crucifix sur le bassin.

Le bassin

C'est une petite mer intérieure triangulaire, qui mesure 40 km² à marée basse et 155 km² à marée haute. Elle est dominée par la dune du Pyla, face au cap Ferret. La Leyre, ou Eyre, l'alimente en eau douce.

Outre l'ostréiculture, la navigation de plaisance y est pratiquée. L'Île aux oiseaux est située près du centre. Faune et flore y sont protégées, ainsi que dans la réserve naturelle du banc d'Arguin et dans le parc ornithologique du Teich.

[Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Arcachon - Le bassin : prés salés. [Cliquez pour agrandir : 128 Kio] Arcachon - Le bassin : prés salés. [Cliquez pour agrandir : 63 Kio] Arcachon - Le bassin : prés salés. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Arcachon - Le bassin. [Cliquez pour agrandir : 62 Kio] Arcachon - Le bassin : prés salés. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Arcachon - Le bassin. [Cliquez pour agrandir : 45 Kio] Arcachon - Le bassin. [Cliquez pour agrandir : 38 Kio] Arcachon - Le bassin : plage. [Cliquez pour agrandir : 19 Kio] Arcachon - Le bassin : bateau.

Gujan-Mestras

Cette commune possède 7 ports sur le bassin d'Arcachon et est considérée comme la capitale de l'ostréiculture locale.

[Cliquez pour agrandir : 66 Kio] Gujan-Mestras - Canal vers le bassin d'Arcachon. [Cliquez pour agrandir : 55 Kio] Gujan-Mestras - Canal vers le bassin d'Arcachon. [Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Gujan-Mestras - Le port : aigrette. [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Gujan-Mestras - Le port. [Cliquez pour agrandir : 60 Kio] Gujan-Mestras - Le port. [Cliquez pour agrandir : 67 Kio] Gujan-Mestras - Canal vers le bassin d'Arcachon. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Gujan-Mestras - Canal vers le bassin d'Arcachon. [Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Gujan-Mestras - Canal vers le bassin d'Arcachon. [Cliquez pour agrandir : 159 Kio] Gujan-Mestras - Casiers à huitres. [Cliquez pour agrandir : 126 Kio] Gujan-Mestras - Casiers à huitres. [Cliquez pour agrandir : 98 Kio] Gujan-Mestras - Supports à huitres.

La Teste-de-Buch

La dune du Pyla

Il s'agit d'une immense dune de sable qui surplombe l'Océan Atlantique et le bassin d'Arcachon.

[Cliquez pour agrandir : 47 Kio] La Teste-de-Buch - La dune du Pyla : côté bassin d'Arcachon. [Cliquez pour agrandir : 27 Kio] La Teste-de-Buch - La dune du Pyla : côté bassin d'Arcachon. [Cliquez pour agrandir : 34 Kio] La Teste-de-Buch - La dune du Pyla : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 54 Kio] La Teste-de-Buch - La dune du Pyla : côté forêt de pins. [Cliquez pour agrandir : 53 Kio] La Teste-de-Buch - La dune du Pyla : côté forêt de pins. [Cliquez pour agrandir : 55 Kio] La Teste-de-Buch - La dune du Pyla : côté forêt de pins. [Cliquez pour agrandir : 107 Kio] La Teste-de-Buch - La dune du Pyla : stalactites au pied de la dune. [Cliquez pour agrandir : 62 Kio] La Teste-de-Buch - La dune du Pyla : stalactites au pied de la dune.

Le port

Il sert notamment à l'ostréiculture sur le bassin d'Arcachon et existe depuis la fin du XIXe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 87 Kio] La Teste-de-Buch - Le port. [Cliquez pour agrandir : 74 Kio] La Teste-de-Buch - Le port. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] La Teste-de-Buch - Le port. [Cliquez pour agrandir : 99 Kio] La Teste-de-Buch - Le port.


Cette page en français a été créée par Peter à partir de notes de voyage, le 19 février 2011 et modifiée pour la dernière fois le 24 août 2016. Son avancement est noté 2/3.