Champagne-Ardenne

Une visite de la région Champagne-Ardenne et de ses sites importants, comme Reims, Troyes, Bar-sur-Aube et Colombey-les-deux-Églises.

Parenté : Europe France


Les coteaux, maisons et caves de Champagne sont inscrits depuis 2015 au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Reims

La cathédrale Notre-Dame

Sa construction a commencé en 1211, suite à la destruction dans un incendie de l'ancienne cathédrale carolingienne. Elle fut le lieu du sacre des rois de France à partir du XIe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 94 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : la façade. [Cliquez pour agrandir : 55 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 102 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : les tours. [Cliquez pour agrandir : 125 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le flanc. [Cliquez pour agrandir : 100 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : statue de la façade. [Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : une tour. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le transept. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le transept : détail.

Elle est célèbre notamment pour son ange au sourire, ou « Ange de Saint-Niçaise », l'une des 2300 statues de l'édifice, qu'il est facile de confondre avec l'Ange de l'Annonciation, près de l'entrée. Il fait 2,60 m de haut et fut décapité par la chute d'une poutre pendant la première guerre mondiale et restauré en 1925. Grâce à lui, la cathédrale est surnomée « cathédrale des anges »

[Cliquez pour agrandir : 136 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée : statue de la Vierge à l'Enfant. [Cliquez pour agrandir : 105 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée : statues. [Cliquez pour agrandir : 100 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée : statues. [Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée : statues. [Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée : personnage écrasé sous un chapiteau. [Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée : personnage écrasé sous un chapiteau.

Suite aux importants dommages, dont un incendie, subis pendant la première guerre mondiale, l'édifice fut restauré et de nouveau inauguré en 1938. Plus récemment, le Général de Gaulle y a assisté à une messe avec le chancelier allemand Adenauer pour renouer le dialogue franco-allemand, en 1962.

[Cliquez pour agrandir : 126 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée. [Cliquez pour agrandir : 98 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le portail d'entrée : statues. [Cliquez pour agrandir : 102 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : la nef. [Cliquez pour agrandir : 117 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : la nef. [Cliquez pour agrandir : 122 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : la nef. [Cliquez pour agrandir : 121 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le voûte. [Cliquez pour agrandir : 93 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le transept et l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 106 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : la chaire. [Cliquez pour agrandir : 78 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : la chapelle de Sainte Jeanne-d'Arc. [Cliquez pour agrandir : 125 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : la chapelle de Sainte Thérèse de Lisieux. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : la statue de Sainte Thérèse de Lisieux.

La cathédrale comporte de nombreux vitraux, dont de grandes roses et des vitraux d'une chapelle faits par Marc Chagall. Ceux de la chapelle de Sainte Thérèse de Lisieux datent de 1854 et imitent des vitraux du XIIIe siècle. Ceux du transept représentent les travaux viticoles, importants dans la région, et datent de 1954.

[Cliquez pour agrandir : 94 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : rose du portail d'entrée. [Cliquez pour agrandir : 104 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : rose. [Cliquez pour agrandir : 123 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 110 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : rose. [Cliquez pour agrandir : 116 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : rose : détail. [Cliquez pour agrandir : 106 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail de Marc Chagall. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail de Marc Chagall. [Cliquez pour agrandir : 101 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail : détail. [Cliquez pour agrandir : 103 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail : détail. [Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 149 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail : détail. [Cliquez pour agrandir : 152 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail : détail. [Cliquez pour agrandir : 177 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitraux : détail. [Cliquez pour agrandir : 134 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 137 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail : détail. [Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail : détail. [Cliquez pour agrandir : 168 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitrail : détail. [Cliquez pour agrandir : 133 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : rose. [Cliquez pour agrandir : 105 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : rose : détail. [Cliquez pour agrandir : 119 Kio] Reims - La cathédrale Notre-Dame : vitraux du chœur.

La basilique Saint-Remi

Cette basilique fut construite entre les XIe et XIIIe siècles sur le lieu de l'inhumation de Saint Remi, l'évêque de Reims qui a baptisé le roi franc Clovis en l'an 496. Une chapelle fut d'abord construite puis une abbaye y est fondée en 760. L'édifice est consacré en 1049 par le pape Léon IX.

[Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : la façade. [Cliquez pour agrandir : 159 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 72 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : l'extrémité du transept Sud. [Cliquez pour agrandir : 78 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : le collatéral Sud. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : vue générale.

L'intérieur est assez sombre. Un élément remarquable est la dalle de chœur de l'abbaye Saint-Niçaise dont les dessins sont faits d'incrustations de plonb et qui date de la fin du XIIIe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 93 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : le transept. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : bas-relief représentant trois baptêmes. [Cliquez pour agrandir : 62 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : le déambulatoire. [Cliquez pour agrandir : 99 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : la dalle du chœur de l'abbaye Saint-Niçaise : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 107 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : la dalle du chœur de l'abbaye Saint-Niçaise : détail. [Cliquez pour agrandir : 62 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 53 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : l'entrée. [Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : la nef. [Cliquez pour agrandir : 78 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : la nef et sa voûte.

On peut y admirer le tombeau de Saint Remi avec ses statues et ses colonnes de marbre rose à chapiteaux.

[Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : le tombeau de Saint Remi. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : le tombeau de Saint Remi. [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : le tombeau de Saint Remi.

La basilique compte plusieurs vitraux remarquables dont certains remontent au XIIIe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 64 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : rose. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 116 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : rose. [Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 129 Kio] Reims - La basilique Saint-Remi : vitrail.

La maison Pommery

Cette maison de Champagne fut fondée par Narcisse Greno en 1836. Celui-ci s'est associé en 1956 à Pommery qui est décédé, laissant l'entreprise « Pommery et Greno » à sa femme Jeanne Alexandrine Pommery.

En 1874, la maison produit la première cuvée de Champagne brut de l'histoire. Il en reste une bouteille. Le Champagne n'est plus après 60 ans et ne se conserve que 15 à 20 ans au maximum. Le Champagne est une Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) qui concerne 32 000 ha de vignoble servant à produire 390 millions de bouteilles par an !

[Cliquez pour agrandir : 75 Kio] Reims - La maison Pommery : les bâtiments. [Cliquez pour agrandir : 75 Kio] Reims - La maison Pommery : les bâtiments. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Reims - La maison Pommery : les bâtiments.

En 2011, l'entreprise produit 5 millions de bouteilles par an (2 millions par an en 1890) et le groupe Vranken-Pommery Monopole en produit 20 millions, ce qui en fait le deuxième groupe du monde derrière LVMH. Une bouteille Pommery est ouverte dans le monde en moyenne toutes les 6 secondes !

Le domaine Pommery de Reims possède 25 millions de bouteilles stockées dans 18 km de galeries. Ces galerie, issues de 25 crayères gallo-romaines sont situées 30 m sous terre. Elles sont nommées d'après les marchés conquis par l'entreprise, dans plus de 100 pays. Pendant un temps, il existait même des galeries privées où les propriétaires de Champagne entreposaient leurs bouteilles et venaient les chercher le moment voulu.

[Cliquez pour agrandir : 48 Kio] Reims - La maison Pommery : les caves : escaliers. [Cliquez pour agrandir : 53 Kio] Reims - La maison Pommery : les caves : escaliers. [Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Reims - La maison Pommery : les caves : bouteilles. [Cliquez pour agrandir : 109 Kio] Reims - La maison Pommery : les caves : bouteilles. [Cliquez pour agrandir : 119 Kio] Reims - La maison Pommery : les caves : bouteilles. [Cliquez pour agrandir : 63 Kio] Reims - La maison Pommery : les caves : conduit d'aération. [Cliquez pour agrandir : 121 Kio] Reims - La maison Pommery : les caves : plus anciennes bouteilles.

La production du Champagne

La production du Champagne est réalisée comme suit :

Les cinq tailles de bouteilles sont :

[Cliquez pour agrandir : 55 Kio] Reims - La maison Pommery : tonneaux. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Reims - La maison Pommery : machine pour la production de Champagne. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Reims - La maison Pommery : machine pour la production de Champagne. [Cliquez pour agrandir : 64 Kio] Reims - La maison Pommery : machine pour la production de Champagne. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Reims - La maison Pommery : les cinq tailles de bouteilles.

L'art

Les galeries contiennent des œuvres d'art, comme des sculptures réalisées à même la roche, à la bougie. Les propriétaires de l'entreprise se sont en effet toujours intéressés à l'art classique et contemporain. Ainsi, une Vierge à l'Enfant du XIVe siècle, dérobée pendant la Seconde Guerre mondiale et emmenée aux États-Unis, est à présent de retour à sa place. Un bas-relief de 1986 représente une allégorie de Louise Pommery.

Le Grand foudre d'Émile Gallé est un des plus gros tonneaux du monde, avec une capacité de 75 000 litres ! Il est fait en chêne de Hongrie et a participé à l'Exposition universelle de 1904 à Saint-Louis, dans le Missouri. Il représente la France offrant une coupe de Champagne à l'Amérique, qui chevauche un Sphinc à tête d'Indien. On distingue également la ville de Reims et sa cathédrale ainsi que la statue de la Liberté et le navire qui a transporté le foudre en Amérique.

[Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Reims - La maison Pommery : le Grand foudre d'Émile Gallé. [Cliquez pour agrandir : 110 Kio] Reims - La maison Pommery : le Grand foudre d'Émile Gallé. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Reims - La maison Pommery : art contemporain. [Cliquez pour agrandir : 40 Kio] Reims - La maison Pommery : statue de la Vierge à l'Enfant du 14e siècle. [Cliquez pour agrandir : 113 Kio] Reims - La maison Pommery : bas-relief représentant une allégorie de Louise Pommery.

Autres lieux notables

Le palais du Tau

Ce bâtiment, situé à côté de la cathédrale, était la résidence de l'évêque et du roi de France lors de son couronnement à la cathédrale. Il abrite actuellement le trésor de la cathédrale (tentures, status, objets du sacre).

[Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Reims - Le palais du Tau : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Reims - Le palais du Tau : la façade. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Reims - Le palais du Tau : la façade. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Reims - Le palais du Tau et la cathédrale. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Reims - Le palais du Tau : la façade arrière.

La place Royale

Construite en 1758 pour aérer le centre-ville de Reims, cette place comporte, en son centre, une statue de Louis XV en empereur romain datant de 1818. Elle jouxte la sous-préfecture et se situe non-loin de la cathédrale.

[Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Reims - La place Royale : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Reims - La place Royale : la statue de Louis XV. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Reims - La place Royale : la statue de Louis XV.

La fontaine Subé

Sa construction a duré de 1904 à 1906. Elle représente les quatre cours d'eau qui traversent la Marne : la Vesle, l'Aisne, la Suippe et la Marne elle-même. La fontaine est surmontée d'une statue en bronze, allégorie de la Renommée.

[Cliquez pour agrandir : 68 Kio] Reims - La fontaine Subé : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 47 Kio] Reims - La fontaine Subé : la victoire ailée.

Le palais de justice

Le palais de justice de Reims est situé dans les anciens bâtiments de l'Hôtel-Dieu Notre-Dame, transformé pour son nouvel usage en 1839.

[Cliquez pour agrandir : 99 Kio] Reims - Le palais de justice. [Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Reims - Le palais de justice.

Le musée des Beaux-Arts

Il fut inauguré en 1794 et est installé dans le palais abbatial de l'ancienne abbaye Saint-Denis, qui date du XVIIIe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 70 Kio] Reims - Le musée des Beaux-Arts.

L'opéra

Il s'agit du nouveau nom du Grand théâtre de Reims, construit en 1873. Il comporte 790 places.

[Cliquez pour agrandir : 74 Kio] Reims - L'opéra.

La basilique Sainte-Clotilde

Construite de 1896 à 1905, elle fut nommée ainsi pour rendre hommage à l'épouse de Clovis. Elle comporte un dôme de style néo-byzantin et sa crypte contient plus de 120 reliquaires et plus de 2000 reliques de saints ayant marqué l'histoire de France.

[Cliquez pour agrandir : 52 Kio] Reims - La basilique Sainte-Clotilde.

Autres éléments remarquables

La statue de Sainte Jeanne d'Arc.

[Cliquez pour agrandir : 131 Kio] Reims - La statue de Sainte Jeanne d'Arc.

Quelques beaux édifices de la ville.

[Cliquez pour agrandir : 70 Kio] Reims - Maison ancienne près de la cathédrale. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Reims - Rue près de la cathédrale. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Reims - Hôtels près de la cathédrale. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Reims - Maison ancienne près de la place Royale. [Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Reims - Maison ancienne près de la place Royale.

La maison de Champagne Tattinger.

[Cliquez pour agrandir : 64 Kio] Reims - La maison Tattinger : le portail.

Transports

Gare

La gare de Reims, construite en 1858 et restaurée pour l'arrivée du TGV Est, est labellisée « patrimoine du XXe siècle ». Une locomitive à vapeur y est exposée.

[Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Reims - La gare.

Tramway

Reims dispose d'un tramway depuis 2011.

[Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Reims - Le tramway.

Transport fluvial

Le canal de l'Aisne à la Marne traverse la ville.

[Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Reims - Le canal de l'Aisne à la Marne. [Cliquez pour agrandir : 105 Kio] Reims - Le canal de l'Aisne à la Marne : écluse. [Cliquez pour agrandir : 54 Kio] Reims - Le canal de l'Aisne à la Marne : péniches.

Troyes

Troyes, située sur la Seine, est le chef-lieu et la principale ville de l'Aube en termes de population (60 000 habitants en 2012).

[Cliquez pour agrandir : 107 Kio] Troyes - Le monument aux morts. [Cliquez pour agrandir : 59 Kio] Troyes - Le monument aux morts : détail. [Cliquez pour agrandir : 66 Kio] Troyes - La gare. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Troyes - La gare : l'horloge.

La cathédrale

La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul fut construite entre les XIIe et XVIIe siècles.

[Cliquez pour agrandir : 113 Kio] Troyes - La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 126 Kio] Troyes - La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 94 Kio] Troyes - La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 107 Kio] Troyes - La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul : la nef. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Troyes - La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul : vitraux. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Troyes - La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul : l'orgue. [Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Troyes - La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul : l'orgue.

La basilique Saint-Urbain

Construite de 1262 à 1905, elle fut initiée par Jacques Pantaléon, fils d'un cordonnier de Troyes et futur pape Urbain IV.

[Cliquez pour agrandir : 98 Kio] Troyes - La basilique Saint-Urbain : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 91 Kio] Troyes - La basilique Saint-Urbain : vue générale.

Bar-sur-Aube

Cette ville est devenue importante au Moyen Âge, grâce aux foires de Champagne qui s'y tenaient une fois par an. En 1911, elle fut le lieu d'une révolte des vignerons qui voulaient maintenir l'appellation contrôlée « Champagne » pour leur vignoble.

[Cliquez pour agrandir : 56 Kio] Bar-sur-Aube - L'hôtel de ville.

L'église Saint-Pierre

Cette église du XIIe siècle a la particularité de posséder une galerie couverte. Son clocher à base carrée et au sommet octogonal est facilement reconnaissable.

[Cliquez pour agrandir : 45 Kio] Bar-sur-Aube - L'église Saint-Pierre : le clocher. [Cliquez pour agrandir : 52 Kio] Bar-sur-Aube - L'église Saint-Pierre : le clocher. [Cliquez pour agrandir : 67 Kio] Bar-sur-Aube - L'église Saint-Pierre : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 101 Kio] Bar-sur-Aube - L'église Saint-Pierre : galerie abritée. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Bar-sur-Aube - L'église Saint-Pierre : le porche. [Cliquez pour agrandir : 76 Kio] Bar-sur-Aube - L'église Saint-Pierre : le chœur.

Langres

Cette ville, située sur un plateau calcaire à une altitude de 460 m, possède une citadelle et un train à crémaillère. Elle est située à proximité du canal entre Champagne et Bourgogne et entourée de quatre lacs artificiels. Elle possède plusieurs monuments historiques dont la cathédrale Saint-Mammès.

[Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Langres - Vue générale. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Langres - Vue générale.

Cathédrale Saint-Mammès

Construite de 1150 à 1196, elle combine les styles roman et gothique. Elle abrite la relique du crâne de Saint Mammès, martyr du IIIe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 73 Kio] Langres - La cathédrale Saint-Mammès : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Langres - La cathédrale Saint-Mammès : vue générale.

Villages

Colombey-les-Deux-Églises

Le nom de la commune vient du fait qu'elle a longtemps possède deux églises. En effet, une première église existait lorsqu'une seconde fut construite. Aujourd'hui, la première église est simplement une maison d'habitation. Seule son abside est encore observable. En revanche, l'autre église, Notre-Dame-de-l'Assomption, est encore utilisée.

[Cliquez pour agrandir : 80 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'abside de l'ancienne église.

L'église Notre-Dame-en-son-Assomption

Elle date du XIIe siècle et comporte des vitraux du XIXe siècle. Elle est classée Monument historique.

Sur un des bancs, on peut voir une croix de Lorraine dans un écrin, qui marque la place qu'occupait le Général de Gaulle.

[Cliquez pour agrandir : 82 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vue depuis la mairie. [Cliquez pour agrandir : 57 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : la nef. [Cliquez pour agrandir : 51 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : le collatéral Sud. [Cliquez pour agrandir : 57 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : le collatéral Nord. [Cliquez pour agrandir : 67 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 76 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : fresque représentant la Vierge Marie. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : le banc du Général de Gaulle. [Cliquez pour agrandir : 147 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vitrail représentant Saint Pierre. [Cliquez pour agrandir : 112 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vitrail représentant Saint Louis. [Cliquez pour agrandir : 108 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vitrail représentant Sainte Jeanne d'Arc. [Cliquez pour agrandir : 121 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vitrail représentant Saint Dominique et une Vierge à l'Enfant. [Cliquez pour agrandir : 116 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vitrail floral. [Cliquez pour agrandir : 67 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vitrail représentant la Passion. [Cliquez pour agrandir : 106 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vitrail. [Cliquez pour agrandir : 103 Kio] Colombey-les-deux-Églises - L'église Notre-Dame-en-son-Assomption : vitrail représentant le baptême du Christ.

Les otages

L'histoire de la commune fut marquée par une prise d'otages pendant la Seconde Guerre mondiale : suite à un attentat contre des soldats allemands, plusieurs hommes du village, choisis au hasard, furent menacés d'être fusillés. Les femmes se rassemblèrent pour prier Marie tandis que le chef des soldats allemands abandonna son idée. Depuis, chaque 31 août, une messe est célébrée devant la statue de « Notre Dame des otages », construite depuis.

[Cliquez pour agrandir : 155 Kio] Colombey-les-deux-Églises - Statue de Notre-Dame-des-Otages.

Charles de Gaulle

Héros français de la Seconde Guerre Mondiale, chef d'Etat français entre 1944 et 1946 puis Président de la République entre 1958 et 1969, Charles de Gaulle possédait une propriété à Colombey-les-deux-églises : la Boisserie, bien qu'il soit natif de Lille.

À sa mort en 1970, à 80 ans, il est enterré dans le cimetière de la commune. De plus, un mémorial est contruit à proximité, en haut d'une colline où se dresse la Croix de Lorraine.

[Cliquez pour agrandir : 144 Kio] Colombey-les-deux-Églises - Le domaine de la Boisserie. [Cliquez pour agrandir : 89 Kio] Colombey-les-deux-Églises - La tombe du Général Charles de Gaulle. [Cliquez pour agrandir : 55 Kio] Colombey-les-deux-Églises - La colline du mémorial et la croix de Lorraine.

Argentolles

Il s'agit d'une ancienne commune, aujourd'hui rattachée à Colombey-les-Deux-Églises.

[Cliquez pour agrandir : 100 Kio] Argentolles - L'ancien lavoir. [Cliquez pour agrandir : 81 Kio] Argentolles - Bâtiment vinicole.

On peut y voir l'église Notre-Dame-de-la-Nativité.

[Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Argentolles - L'église Notre-Dame-de-la-Nativité : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Argentolles - L'église Notre-Dame-de-la-Nativité : le clocher. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Argentolles - L'église Notre-Dame-de-la-Nativité : la nef. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Argentolles - L'église Notre-Dame-de-la-Nativité : le chœur. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Argentolles - L'église Notre-Dame-de-la-Nativité : autel de la Vierge.

Blaise

Il s'agit d'une ancienne commune, aujourd'hui rattachée à Colombey-les-Deux-Églises.

[Cliquez pour agrandir : 53 Kio] Blaise - Le village. [Cliquez pour agrandir : 62 Kio] Blaise - La mairie.

On peut y voir l'église Saint-Michel.

[Cliquez pour agrandir : 46 Kio] Blaise - L'église Saint-Michel. [Cliquez pour agrandir : 85 Kio] Blaise - L'église Saint-Michel.

Harricourt

Il s'agit d'une ancienne commune, aujourd'hui rattachée à Colombey-les-Deux-Églises.

On peut y voir l'église Saint-Rémy.

[Cliquez pour agrandir : 66 Kio] Harricourt - L'église Saint-Rémy. [Cliquez pour agrandir : 51 Kio] Harricourt - L'église Saint-Rémy.

Ville-sous-la-Ferté

Abbaye de Clairvaux

Fondée vers l'an 1100, cette abbaye fut l'une des plus importantes de France. Le bâtiment des Frères convers était le plus grand bâtiment cistercien de France, avec ses deux étages et ses 70 m de long. En 1250, l'abbaye comptait 339 abbayes filles dans toute l'Europe et possédait l'une des plus importantes bibliothèques d'Occident. Elle connut un rayonnement considérable, notamment grâce à Saint Bernard de Clairvaux, réformateur de la vie religieuse et promoteur de l'ordre cistercien. Aux XIIe et XIIIe siècles, ses terres comportaient 4000 ha labourables, 234 ha de vignes et des élevages importants.

Un cloître, l'un des plus grands de France, est construit en 1750 puis l'abbaye est fermée à la Révolution. Napoléon en fait une prison en 1808. Depuis 1979, l'abbaye est progressivement restaurée, mais reste encore une prison.

Autres villages

Colombé-le-Sec

Ce très joli village, souvent fleuri, possède un lavoir circulaire dont la charpente est remarquable.

[Cliquez pour agrandir : 118 Kio] Colombé-le-Sec - Le lavoir : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 77 Kio] Colombé-le-Sec - Le lavoir : l'intérieur. [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Colombé-le-Sec - Le lavoir : la charpente. [Cliquez pour agrandir : 122 Kio] Colombé-le-Sec - Le lavoir : l'extérieur.

L'église Saint-Michel date du XIIe siècle et est classée Monument historique.

[Cliquez pour agrandir : 97 Kio] Colombé-le-Sec - L'église Saint-Martin. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Colombé-le-Sec - L'église Saint-Martin.

Lamothe-en-Blaisy

On peut y voir l'église Saint-Nicolas.

[Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Lamothe-en-Blaisy - L'église Saint-Nicolas. [Cliquez pour agrandir : 79 Kio] Lamothe-en-Blaisy - La mairie. [Cliquez pour agrandir : 80 Kio] Lamothe-en-Blaisy - Le village.

Lignol-le-Château

On peut y voir l'église Saint-Sylvestre.

[Cliquez pour agrandir : 54 Kio] Lignol-le-Château - L'église Saint-Sylvestre.

Pargues

L'église de la Nativité de la Vierge possède une nef romane du XIIe siècle et un magnifique chœur baroque du XVIIe siècle.

[Cliquez pour agrandir : 100 Kio] Pargues - L'église de la Nativité de la Vierge. [Cliquez pour agrandir : 95 Kio] Pargues - L'église de la Nativité de la Vierge. [Cliquez pour agrandir : 74 Kio] Pargues - L'église de la Nativité de la Vierge.

L'éolienne, qui date du début du XXe siècle est, comme l'église, un Monument historique.

[Cliquez pour agrandir : 99 Kio] Pargues - L'éolienne : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 65 Kio] Pargues - L'éolienne : détail. [Cliquez pour agrandir : 49 Kio] Pargues - L'éolienne : détail.

Les Riceys

Cette commune est la plus grande commune viticole de Champagne, avec 886 ha de vignes et les trois appellations contrôlées champagne, coteaux-champenois et rosé des Riceys, la dernière désignant un fameux champagne rosé qui y est produit. Le village de Ricey-Bas est traversé par la Laigne.

[Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Les Riceys - Cadole. [Cliquez pour agrandir : 96 Kio] Les Riceys - Maison de Riceys-Haute-Rive. [Cliquez pour agrandir : 93 Kio] Les Riceys - Ruelle de Ricey-Bas. [Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Les Riceys - Maisons de Ricey-Bas. [Cliquez pour agrandir : 84 Kio] Les Riceys - Maisons de Ricey-Bas. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Les Riceys - Maisons de Ricey-Bas. [Cliquez pour agrandir : 92 Kio] Les Riceys - Ruelle de Ricey-Bas. [Cliquez pour agrandir : 88 Kio] Les Riceys - Maison de Ricey-Bas. [Cliquez pour agrandir : 71 Kio] Les Riceys - Maisons de Ricey-Bas. [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Les Riceys - La Laigne. [Cliquez pour agrandir : 108 Kio] Les Riceys - Vignes. [Cliquez pour agrandir : 121 Kio] Les Riceys - Vignes. [Cliquez pour agrandir : 93 Kio] Les Riceys - Vignes.

L'église Saint-Pierre-ès-Liens, à Ricey-Bas, est une magnifique église gothique. Son clocher pointu est entouré de quatre flèches plus petites.

[Cliquez pour agrandir : 63 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Pierre-ès-Liens : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Pierre-ès-Liens : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 81 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Pierre-ès-Liens : le côté Sud. [Cliquez pour agrandir : 106 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Pierre-ès-Liens : la porte. [Cliquez pour agrandir : 75 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Pierre-ès-Liens : la façade. [Cliquez pour agrandir : 75 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Pierre-ès-Liens : le côté Nord. [Cliquez pour agrandir : 61 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Pierre-ès-Liens : l'abside.

L'église Saint-Jean-Baptiste, à Riceys-Haute-Rive, est elle aussi gothique. Elle est en restauration et l'intérieur est visible par la grille qui remplace l'une des portes de la façade.

[Cliquez pour agrandir : 74 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 90 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : vitraux du chœur. [Cliquez pour agrandir : 76 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : l'abside. [Cliquez pour agrandir : 81 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : la nef et le chœur. [Cliquez pour agrandir : 113 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : vitraux du chœur. [Cliquez pour agrandir : 69 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : la nef. [Cliquez pour agrandir : 81 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : la façade. [Cliquez pour agrandir : 122 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : porte latérale. [Cliquez pour agrandir : 58 Kio] Les Riceys - L'église Saint-Jean-Baptiste : vue générale.

Le château de Ricey-Bas date de la fin du XIIe siècle. Il comporte des parties des XVIe et XVIIIe siècles ainsi qu'un pigeonnier, des écuries et un jardin à la française.

[Cliquez pour agrandir : 115 Kio] Les Riceys - Le château de Ricey-Bas : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 87 Kio] Les Riceys - Le château de Ricey-Bas : vue générale. [Cliquez pour agrandir : 65 Kio] Les Riceys - Le château de Ricey-Bas : vue générale.

Rizaucourt-Buchey

La commune est issue du regroupement des anciennes communes de Rizaucourt et Buchey.

On peut y voir l'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Rizaucourt et l'église Sainte-Colombe de Buchey.

[Cliquez pour agrandir : 86 Kio] Rizaucourt-Buchey - L'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Rizaucourt. [Cliquez pour agrandir : 83 Kio] Rizaucourt-Buchey - L'église Sainte-Colombe de Buchey.

Rouvres-les-Vignes

On peut y voir l'église Saint-Maurice ainsi que des vignes.

[Cliquez pour agrandir : 52 Kio] Rouvres-les-Vignes - L'église Saint-Maurice. [Cliquez pour agrandir : 76 Kio] Rouvres-les-Vignes - Vignes. [Cliquez pour agrandir : 111 Kio] Rouvres-les-Vignes - Vignes.

Saulcy

On peut y voir l'église Saint-Brice.

[Cliquez pour agrandir : 53 Kio] Saulcy - L'église Saint-Brice.


Cette page en français a été créée par Peter à partir de notes de voyage, le 5 août 2005 et modifiée pour la dernière fois le 24 août 2016. Son avancement est noté 2/3.